Mois de la diaspora Africaine constructive : Kovi Adanbonou appelle les jeunes togolais à saisir cette opportunité

0
82

La deuxième édition du mois de la diaspora Africaine a été officiellement ouverte hier jeudi 05 décembre 2019 à Lomé. Organisé par les responsables de la Commune d’Agoè-Nyivé1, en collaboration avec le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), la mairie de Mobile Alabama, et avec l’appui des différents partenaires économiques a pour thème « Diaspora Africaine, Acteur de Développement ». Plusieurs centaines des togolais de la diaspora africaine participent à cette rencontre de deux jours pour échanger et saisir des opportunités.

C’est le directeur de Cabinet du ministère de l’Administration territoire, M. Bakai Robert qui a officiellement ouvert les travaux. Saluant l’initiative, M. Bakai a laissé entendre que pour le Mois de la diaspora africaine constructive est une innovation porteuse pour toute la jeunesse africaine, et qui vise la création d’emplois.

Pour, il faut soutenir les jeunes porteurs de l’espoir pour notre pays, et « les premiers responsables de la Marie d’agoè-Nyiévé 1 et le CJD ont vu juste ».

« Le gouvernement ne lésinera pas sur les moyens qu’il faut pour vous soutenir dans votre initiative salvatrice qui s’inscrit d’ailleurs dans sa politique en faveur des jeunes relèves de demain », a fait savoir M. Bakai.

M. Kovi Adanbonou, Maire de la Commune d’Agoènyiévé1 co-organisatrice de la rencontre, a salué l’état d’esprit de beaucoup de togolais de la diaspora africaine qui de part leur engagement apportent énormément pour la construction du pays. Il a saisi l’occasion pour situer les mobiles qui ont poussé les organisateurs à initier le mois de la diaspora africaine constructive.

« L’intérêt particulier porté sur la Diaspora se justifie au regard de ses apports financiers aux résidents, environ 65 milliards de dollars US annuels, montant supérieur à l’Aide internationale au développement accordée à l’Afrique.
Aussi, le Togo ayant opté pour une communalisation intégrale du pays, nous ne perdons pas de vue l’importance de la coopération décentralisée, dans le développement de notre Commune. C’est la raison du mois de la Diaspora Africaine Constructive que la Commune d’Agoè-Nyivé1 a l’honneur d’organiser en collaboration avec le Collectif des Jeunes pour le Développement (CJD), la mairie de Mobile Alabama, et avec l’appui des différents partenaires économiques
», a fait savoir M. Adanbonou qui a par ailleurs invité les jeunes togolais à saisir cette opportunité.

« Cette deux édition doit être une véritable aubaine pour nous les jeunes, car elle met un accent particulier sur les jeunes entrepreneurs », a-t-il poursuivi.

Et pour que pour que tous ces objectifs fixés soient atteints, indique Kovi Adanbonou, il faut la culture de la paix et la préservation de la sécurité, sans lesquelles aucun développement n’est possible.

Plusieurs d’autres intervenants ont salué les résultats du Togo ces dernières années sur le plan économiques et les efforts qui sont faits à l’endroit de la jeunesse.

Ces efforts en faveur de l’entrepreneuriat des jeunes au Togo, peut faire grimper la croissance d’au moins 2,5 points en 2 ans, selon selon Geneviève Clarkson, responsable de Start-up Word.

Pour Moïse Kerekou Tchando, Directeur de la Maison du savoir et des opportunités (MSO), , l’aide au-développement, les prêts multiples ainsi que les endettements ne constituent pas la solution pour le développement de l’Afrique.

« Nous sommes conscients de leurs limites, voilà pourquoi nous devons chercher de nouveaux mécanismes et de nouveaux chemins qui nous permettront de planifier notre croissance ainsi que notre développement », a-t-il fait savoir.

Durant les deux jours , il est prévu des rencontres B to B entre partenaires du mois de la Diaspora et leaders locaux de la Commune d’Agoè-Nyivé 1. Les échanges porteront, d’après le Maire, sur les défis et opportunités d’accompagnement des jeunes.

Et à terme, il sera question de la mise en place de la Maison du Savoir et des Opportunités (MSO) et du Fonds d’Investissements et de Solidarité de la Diaspora Africaine (FISDA).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici