Pas de divorce mais une position de l’UFC

0
380

L’appel de Gil christ Olympio à Faure Gnassingbé à ne pas se présenter à la présidentielle de 2020 n’est pas une dénonciation de l’Accord UFC-RPT, aujourd’hui Unir, mais relève d’une prise de position claire de l’UFC sur la crise en cours au Togo, indique mardi Pierre Jimongou, secrétaire général de l’Union des forces du changement (UFC). Il était invité de nos confrères de Victoire FM.

Pour ce parti, qui en 2010 a signé un accord avec le parti au pouvoir, l’alternance devrait se réaliser de façon pacifique.

‘Faure doit partir en 2020 parce que cela fait parti de l’accord que nous avons signé il y a 7 ans pour avoir une alternance pacifique. L’alternance devrait avoir lieu selon les termes de l’accord en 2015 ou tard en 2020’, a déclaré M. Jimongou.
Poursuivant, il a notamment dénoncé le refus du parti au pouvoir de refuser l’alternance et de confisquer toutes les institutions de l’Etat dans les mains d’une seule personne.

‘Il n’ya pas de contre pouvoir au Togo, a-t-il dit avant d’ajouter que trop c’est trop’.
Interrogé sur le dialogue prochain, le cadre de l’UFC souhaite la participation de l’opposition dans l’intérêt de la population togolaise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici