Péage d’Atetou dans la Kéran : Un ouvrage moderne remplace les kiosques

0
224

Le poste de péage d’Atetou présente désormais une nouvelle configuration. Il est reconstruit dans une architecture identique à celle des péages d’Aképé sur la RN5, de Djabignon sur la RN 27 et de Vodougbé sur la RN 2. Son personnel est composé de chef de poste, des caissiers, de régisseurs, d’électro techniciens, d’agents d’entretien et de sécurité. Tous sont formés pour assurer avec responsabilité leur devoir. Le poste d’Atetout est opérationnel depuis avril 2023. Il est situé sur la route RN1 Tchitchaou – Sarakawa – Kanté et se localise dans la commune Kéran 1 (préfecture de la Kéran) à l’extrême Nord de la région de la Kara.

La remise de l’ouvrage s’est déroulée le samedi 6 juillet 2024 en présence du préfet de la Kéran, Douti N’Sarma Mabiba, du maire de la commune Kéran 1, Seoute Alouadjou, des leaders communautaires et des représentants de la Société Autonome de Financement de l’Entretien Routier (SAFER).

Le poste de péage d’Atetou occupe un périmètre important dans son ensemble pour le besoin des installations. A l’étape actuelle, la structure se présente en architecture moderne. Elle compte 06 voies dont 02 couloirs destinés aux véhicules à deux roues ; 02 pour les véhicules poids lourd et 02 voies intermédiaires pour le passage de toutes les autres catégories.

 Les usagers de la route sont invités au respect des dispositions mises en place pour un franchissement plus fluide et un fonctionnement plus efficace. Le poste est également équipé d’une salle moderne de réunions, des bureaux pour les chefs de poste et d’équipes mais aussi des aussi des locaux pour les techniciens. Il est aussi construit des salles pour le serveur et la régie vidéo surveillance sans oublier les locaux de la batterie d’alimentation du champ photovoltaïque.

A la manière de tous les postes installés de par le pays, le péage d’Atetou fonctionne à partir de trois sources d’énergie notamment le courant conventionnel fourni par la compagnie d’énergie électrique du Togo, un groupe électrogène de 66 KVA puis le champ photo voltaïque. Pour le besoin en eaux potable, il est réalisé un forage à capacité de fourniture suffisante.

Les précédents poste sont les suivants : Davié, Aképé, Aképédo, Kpomé, Vodougbé, Tabligbo et Akato –Viépé dans la région Maritime ; Atéda, Evou – Apégamé et Notsè dans les Plateaux ; Sotouboua dans la Centrale ; Aléhéridè, Kémérida, Défalé et Atétou dans la région de la Kara ; Mango et Ponio dans les Savanes.

L’exploitation des péages par la SAFER a permis le renforcement du fonds devant servir à l’entretien des routes. Plusieurs prix sont décernés à la société pour les impacts positifs engrangés par les ressources financières mobilisées chaque année.

Uriel K.