Pollution plastique :  Ce que le Togo fait en matière de lutte  

0
208

Les sachets plastiques sont responsables de la pollution de l’environnement. Mais encore, ils nuisent à la santé humaine. Le gouvernement togolais est déterminé à préserver le bien-être de la population à travers son cadre de vie, par des actions concrètes.

En 2011, ont été fixées par un décret les modalités de gestion de la production, de l’importation, de la distribution, de la commercialisation, de l’usage, de la collecte et du recyclage des sachets et emballages plastiques dans le pays. Dès lors, la production, la distribution et la commercialisation des sachets et emballages plastiques non biodégradables sont interdites.

Sensibilisation

Outre le décret qui motive la population à abandonner l’usage des plastiques, d’autres mesures en masse ont suivi. En avril 2022, l’opération « Mon Togo sans déchets plastiques » a été lancée. Son but est de sensibiliser les populations aux valeurs civiques et de promotion de cohésion sociale à travers des opérations de salubrité publique et d’assainissement, associant pratique sportive au ramassage des déchets plastiques.

En phase pilote pour l’instant dans la préfecture de Kpendjal au nord du pays, l’initiative a permis de sensibiliser plus de 900 jeunes, hommes et femmes sur les valeurs civiques à adopter, la cohésion sociale et le développement des comportements éco citoyens. A la fin de l’opération, prévue pour s’étendre aux autres régions, 1,5 tonne de déchets plastiques ont été collectés.

Des quartiers propres

Par ailleurs, il existe une autre opération de salubrité dénommée « Samedi propre » à laquelle les populations ont adhéré depuis sa mise en œuvre. Lancée par l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb) il y a des années, elle rend les quartiers propres. En 2021, 21 500 personnes ont été mobilisées, 750 quartiers de 39 villes ont été assainis sur le territoire.

Investissement et engagement

L’opérationnalisation du Centre d’enfouissement d’Aképé (CET) permet l’évacuation des déchets ménagers collectés dans le Grand Lomé. Construit sur une superficie de 200 hectares dont 80 pour ses différentes installations, le centre reçoit 250 000 tonnes de déchets par an.

Il traite plus de 20 000 tonnes de déchets ménagers et assimilés et enfouit près d’un million de déchets. Il existe d’autres actions non moindres et aussi utiles qui contribuent à la lutte contre la pollution plastique : installation des dépotoirs mobiles, balayage des rues de Lomé…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici