FNFI, il fallait ça ! Près de 700.000 nouvelles personnes touchées sur l’ensemble du territoire, 85 % des villages touchés par les différents produits du Fonds

0
96

Le fonds National de la Finance Inclusive(FNFI), une réponse institutionnelle à l’exclusion financière des couches démunies et des couches vulnérables, lancé en janvier 2014, répond parfaitement aux attentes des populations qui n’en demandaient pas mieux en vue de faire face à la pauvreté.

Aujourd’hui, c’est une satisfaction, en témoigne les résultats.
1- Accès des Pauvres aux Services Financiers (APSEF) : Produit générique à 4 cycles de 30.000 FCFA à 50.000 FCFA, destiné aux femmes et hommes pauvres économiquement et potentiellement actifs pour les petites activités génératrices de revenus tous secteurs d’activités confondus.

Nombre de bénéficiaires : près de 500.000 depuis le lancement le 26 Avril 2014.

2- Accès des Agriculteurs aux Services Financiers (AGRISEF) : produit spécialisé à 2 cycles de 100.000 FCFA destiné aux petits exploitants agricoles pour des activités de chaines de valeurs agricoles.

Nombre de bénéficiaires : plus de 132.000 depuis le lancement le 09 Mars 2015.

3- Accès des Jeunes aux Services Financiers (AJSEF) : produit spécialisé de deux cycles de 300.000 FCFA destiné aux jeunes artisans en fin d’apprentissage et ou en activités (tout corps de métier et diplômé sans emploi porteur d’idées dans les domaines de la transformation et des services TIC.)
Nombre de bénéficiaires : Plus de 12.000 depuis le lancement le 09 Mars 2015.

A ce jour, c’est près de 700.000 nouvelles personnes qui sont touchées sur l’ensemble du territoire, et 85 % des villages touchés par les différents produits du Fonds. Une stratégie est actuellement en cours, selon le ministère du développement à la base, chargé de piloter le projet, pour qu’à terme, 100 ¨% des villages soient touchés.

Par ailleurs, des produits spéciaux pour approfondir l’inclusion financière ont également été créés. Il s’agit :

– du Produit d’accompagnement spécial aux PSF (Refinancement). Un Produit spécialisé d’un montant de 100.000 FCFA destiné aux bénéficiaires en fin de cycle des produits APSEF et AGRISEF et dont la mise en œuvre a été effective depuis Juin 2016.

– Du Produit spécial BAD. Produit spécialisé de 40.000 F CFA à deux cycles mis en œuvre dans le cadre du Projet d’Appui à l’Inclusion Financière des Femmes Vulnérables, financé par la BAD au profit des femmes vivant avec le VIH SIDA, les femmes portefaix, les femmes guéries de fistules obstétricales, les femmes handicapées et les femmes veuves.

Avec un taux de remboursement encourageant, grâce à l’éducation financière préalable à la mise à disposition des crédits et le suivi de proximité (90%, avec des pics de 99% dans les régions septentrionales qui sont aussi les zones d’extrême pauvreté) , tout ceci grâce aux nombreuses campagnes d’information et de sensibilisation, la maîtrise des étapes de la fonction engagement, l’effet de la caution solidaire et des formations en éducation financière et entrepreneuriale, des renouvellements soutenus ont été faits. Et selon le ministère du développement à la base, c’est plus de 232.000 renouvellements de crédits en 2015 sur le produit APSEF et près de 120.000 renouvellements supplémentaires en 2016 sur APSEF, AGRISEF et AJSEF qui ont été réalisés.

Comme on peut le constater, le FNFI est bien une réponse à la pauvreté qui frappe nos pays, et l’Etat togolais a vu juste.

La confiance accordée à ce projet par les institutions comme la BAD, la BOAD, UNDP/UNCDF, Union Européenne… est signe de sa viabilité.

Ce n’est d’ailleurs pour rien que le pays est souvent félicité au cours des grandes rencontres internationales qui traitent du combat contre la pauvreté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici