Droits humains : Des efforts notables enregistrés au Togo

0
1984

Les droits de l’Homme, aussi appelés droits humains ou droits de la personne, sont un concept selon lequel « tout être humain possède des droits universels, inaliénables, quel que soit le droit en vigueur ou d’autres facteurs locaux tels que l’ethnie, la nationalité ou la religion ». Le Togo fait tout pour les respecter.

Plusieurs programmes, initiatives sociales ou outils sont promus par les officiels pour que les droits humains ne soient pas piétinés, qu’il s’agisse de ceux des enfants ; des femmes ; des personnes âgées, handicapées, pauvres et donc vulnérables, etc.

Un nouveau rapport

Il s’agit de celui du programme d’action de la Conférence internationale sur la population et le développement (CIPD+30) et de la révision décennale du plan d’action de la Déclaration d’Addis-Abeba sur la population et le développement (DAAPD+10), validé en mi-août 2023.

Le rapport intervient 10 ans après l’engagement d’Addis-Abeba pour la population et le développement. Il permet d’examiner les progrès enregistrés, les réalisations, les défis ainsi que les contraintes et les leçons apprises depuis 2014.

Conclusions encourageantes

Sur la décennie 2014-2023, le rapport susmentionné indique que des progrès vraiment significatifs ont été réalisés par le Togo en ce qui concerne la sécurité, le respect des droits humains, de l’égalité et de l’équité.

L’état des lieux est également satisfaisant dans les domaines de l’éducation, de l’autonomisation des femmes, de la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) et des mutilations génitales féminines.

Le pays peut par ailleurs se targuer de bien promouvoir la jeunesse et de faciliter l’insertion professionnelle ainsi que la prise en charge des personnes vulnérables. Par-dessus tout, sur le plan politique, il y a eu un renforcement de la démocratie ainsi qu’une représentativité active des femmes dans l’action gouvernementale et parlementaire.

Une valorisation de la femme à n’en point douter

On estime la part de femmes dans les fonctions dirigeantes à au moins 70% depuis un moment maintenant. Selon le rapport « les Femmes, l’entreprise et le droit 2020 » de la Banque mondiale, les femmes au Togo se voient accorder 84% des droits reconnus aux hommes.

Aujourd’hui, la tête de l’Assemblée nationale et celle du Premier ministère sont occupées par des femmes, ce qui n’était jamais arrivé dans l’histoire sociopolitique du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici