Hcrrun : 7 000 victimes de 20 villes indemnisées  pour un montant estimé à 19 milliards de francs CFA

0
251

Il y a plusieurs années, le pays a traversé des crises sociopolitiques faisant des victimes au sein de la population. Pour réparer les torts causés, il a été mis en place des programmes d’indemnisation. Ils sont d’une aide importance pour les personnes atteintes physiquement ou moralement. Sans oublier les enfants dont les parents ont perdu la vie lors des violences que l’Etat fait tout pour ne plus avoir sur son territoire.

Les opérations d’indemnisation en général se déroulent chaque année, et ce depuis 2017. Mais le programme dédié aux enfants n’a été lancé qu’en août 2022. Il vise à octroyer des bourses aux orphelins des victimes de violences de 2005. Le Haut-commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’unité nationale (Hcrrun) est aux manettes de l’initiative.

Identification

Avant l’effectivité du programme, une enquête préliminaire a été réalisée afin de recenser les enfants qui peuvent être éligibles.  Menée par des équipes d’huissiers de justice et des agents du Hcrrun, l’enquête s’est déroulée sur toute l’étendue du territoire.

Pour l’heure, les résultats font état d’une centaine d’enfants, dont cinquante-cinq (55) filles et quarante-cinq (45) garçons identifiés pour la première phase d’expérimentation du programme.

Bourses mensuelles

De Lomé à Cinkassé, les élus du programme bénéficieront pendant cinq (05) ans d’une allocation mensuelle de vingt et un mille (21 000) francs CFA à compter de la rentrée scolaire 2022-2023.

Respectant toujours ses engagements, l’Etat togolais s’est dépêché pour approvisionner le fonds spécial dédié aux activités d’une valeur de près de cent trente millions (130 000 000) de francs CFA. Le programme devrait avoir encore plus d’impacts car l’identification se poursuivra afin de recenser de nouveaux bénéficiaires.

Compteur d’indemnisations

Entre 2017 et 2021, vingt mille deux cent soixante-dix-huit (20 278) victimes ont bénéficié des indemnisations financières dans chaque région et préfecture du pays. La dernière opération s’est déroulée au cours de l’année 2020-2021.

Elle a pris en compte plus de sept mille (7 000) victimes de vingt (20) villes. Outre l’appui financier, les victimes avec des séquelles physiques et morales sont prises en charge. Jusqu’ici, le coût des différentes opérations est estimé à environ 19 milliards de francs CFA.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici