Adidogomé – Ségbé, une route reconstruite pour une meilleure circulation

0
601

Il ne peut pas avoir de développement sans infrastructures routières. La construction ou la rénovation des routes et pistes rurales est un objectif clairement identifié par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé. Un élan d’amélioration constante est remarquable depuis 2005, avec un réseau routier national qui est progressivement devenu attrayant, sécurisé, fluide, promoteur des échanges socioéconomiques, du tourisme ainsi que du brassage des peuples.

La route Adidogomé – Ségbé, longue de 10 km au nord-ouest de Lomé, a été bitumée pour la première fois après l’élection présidentielle de 2010. Au fil du temps, elle est devenue impraticable, ce qui a conduit les pouvoirs publics à la retaper.

Une voie newlook

En août 2022, après 08 mois de travaux, la route de Ségbé est de nouveau opérationnelle et rouverte à la circulation. Le tronçon a été complètement bitumé. Les problèmes d’évacuation d’eau ont été corrigés avec la réalisation d’un bassin de rétention d’eau de plusieurs hectares. Maintenant, la route est faite en 2 x 1 voie et permet notamment de relier la route nationale numéro 5 (Lomé – Kpalimé) à la frontière du Ghana.

Une route moderne

Désormais, il ne faut à peine que quelques minutes pour aller à Ségbé si on quitte la douane. Mais encore, c’est une route qui répond aux normes dimensionnelles et structurelles, surtout en ce qui concerne la largeur des voies. Elles sont plus larges que les 3,5 mètres recommandés. De façon précise, les voies font 4,5 mètres par voie aller et retour. S’agissant de la durée de vie de la route, elle est estimée entre 15 et 20 ans.

Sécurité et accessibilité

Sur le plan structurel, la voie est composée comme la RN5, en fondation sol ciment, en couche de base Grave bitume (GB). Quant à la mise hors d’eau de la chaussée, les caniveaux réalisés collectent les eaux des amorces et de la chaussée vers l’exutoire. Par ailleurs, l’entreprise réalisatrice a fait des travaux de bétonnage dans les espaces riverains pour rendre l’accès des populations à l’infrastructure et éviter qu’il y ait des salissures sur la route.

Parallèlement à Adidogomé – Ségbé, il y a la route Lomé-Kpalimé qui a mobilisé un investissement de 214 milliards de francs CFA. Elle est longue de 120 kilomètres. Démarrés en juin 2020, les travaux devraient être achevés 03 ans plus tard, avec des bassins de rétention d’eau, des réalisations de voiries et de réseaux divers à Kpalimé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici