Togo : La politique de l’éducation inclusive basée sur la lutte contre les inégalités et les discriminations porte ses fruits

0
1347

Le pays a réussi à faire passer son taux d’alphabétisation de 65% en 2008 à 84% en 2017, grâce aux diverses politiques de promotion de l’éducation pour tous et aux mesures de lutte contre les inégalités et les discriminations en particulier.

Désormais, l’éducation primaire est gratuite et ouverte à tous et toutes. Le taux d’accès à l’école est estimé en 2022 à plus de 94% au Togo, pour un taux d’achèvement de 89% au primaire et 51% au collège, avec une scolarisation galopante de la jeune fille.

Les classes sont dorénavant accessibles à toutes les couches sociales vulnérables, comme les ménages qui ne peuvent pas payer les frais scolaires ou garantir une alimentation saine à leurs enfants. Pour ceux-là, les cantines scolaires et School Assur sont disponibles.

Scolarisation des enfants en situation de handicap

Faisant suite au Plan sectoriel de l’éducation (PSE 2010-2020), le nouveau PSE 2020-2030 affiche de grandes ambitions quant à l’élimination de toutes les formes de discriminations liées à l’éducation des jeunes filles et garçons.

Il s’exécute autour de 03 objectifs majeurs : garantir un enseignement de qualité pour tous avec des enseignants qualifiés ; réguler les flux et améliorer la pertinence et la qualité de l’offre de formation professionnelle et technique ; et réduire les disparités qui existent en matière d’éducation entre les régions, les sexes, le milieu urbain et rural, les riches et les pauvres et les personnes en situation de handicap.

À l’endroit des enfants en situation de handicap et ceux ayant des besoins éducatifs spéciaux, 02 principales approches de formation sont retenues : le système des enseignants itinérants et le dispositif des classes transitoires d’inclusion scolaire.

Des ambitions coûteuses

Reconnue par le gouvernement comme étant un levier de stimulation de la demande scolaire, l’alimentation scolaire mobilise d’importants investissements depuis des années maintenant en faveur des zones géographiques les plus pauvres.

À titre d’exemple, 1,78 milliard de francs CFA a été mobilisé au cours de l’année scolaire 2021-2022 pour le financement du programme des cantines scolaires. Un geste qui a touché en tout 132 153 élèves de 906 écoles des zones les plus vulnérables dans le pays.

Le Togo est ainsi véritablement en marche vers la réalisation de son objectif qui est de renforcer l’inclusion et l’harmonie sociales et de consolider la paix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici