Togo-Enseignement supérieur : 34 000 diplômés sortis de l’université de Kara depuis 2004

0
320

L’université de Kara, située au nord du pays, est la deuxième institution publique d’enseignement supérieur, après celle de Lomé. Depuis qu’elle a été construite, elle a vu des étudiants et des étudiantes défiler, la plupart d’entre eux ayant eu leur diplôme avant de se lancer sur le marché de l’emploi.

L’efficacité de l’université de Kara à former les étudiants dépend de plusieurs facteurs, tels que la qualité de ses programmes académiques, la compétence de son corps professoral, les ressources disponibles et l’environnement d’apprentissage qu’elle offre.

Un enseignement en phase avec les besoins du marché

L’université sise dans la région de la Kara propose des programmes d’études dans différents domaines académiques. Plusieurs filières y sont offertes.

La qualité de ces programmes, leur pertinence par rapport aux besoins du marché du travail et leur alignement sur les normes nationales et internationales sont des facteurs clés qui garantissent la réussite des étudiants et leur pleine intégration dans la vie active.

Depuis qu’il a ouvert ses portes en janvier 2004, le lieu du savoir dispense des connaissances théoriques et pratiques dans 80 filières de formations fondamentales et professionnelles.

On indique qu’à ce jour, l’université compte 5 facultés que sont la FDSP, la FLESH, la FAST, FASEG, la FSS ; une école doctorale pluridisciplinaire, des instituts de formation supérieure.

Un corps professoral compétent

Les cours à l’université sont dispensés par plus de 200 professeurs et enseignants-chercheurs. Ils sont qualifiés, expérimentés et motivés à transmettre le savoir-faire aux étudiants.

Aussi, les ressources matérielles, financières et technologiques sont disponibles, ce qui influence la capacité de l’UK à offrir une formation de qualité : laboratoires, bibliothèques, équipements informatiques, infrastructures sportives, etc.

34 000 diplômés

Au cours des 2 dernières décennies, 34 000 personnes sont sorties diplômées de l’université de Kara, un chiffre divulgué en mai 2024 par le président de l’institution.

Au rang des défis, il a expliqué qu’ils vont « redéfinir les orientations pour que, réellement, nos recherches soient des recherches pour trouver des solutions aux problèmes au sein de nos communautés afin de relever les défis. Protection de l’environnement, agriculture, etc. voilà vers où nous devons désormais mener nos recherches ». L’université de Kara compte actuellement plus de 20.000 étudiants et compte aller au-delà les années prochaines.