Doing Business: Désormais B-Ready

0
998

Le Togo parmis les 54 pays retenus pour la phase pilote

Deux ans après la cessation du renommé rapport  Doing Business,  la Banque mondiale s’apprête à dévoiler  Business Ready (B-READY). Et pour cette nouvelle aventure, le Togo fait partie des 54 pays retenus pour la phase pilote. La publication de B-Ready est prévue pour l’année prochaine  et  reflète l’introduction du nouveau fleuron corporatif de la Banque mondiale. B-READY  vise à évaluer le climat global des affaires et des investissements.

Sans ou avec le doing Business, nous avons, nous prpogessions déjà”, avait  laissé entendre Sandra Ablanba Johnson, ministre, Sécrétaire Générale de la présidence de la république Togolaise, chargée de la cellule Cluimat des Affaires.

 Une déclaration  qui faisait  suite à certains commentaires à tort  qui impliquaient le Togo dans la décision prise par la banque mondiale de suspendre le doing business pour certaines anomalies intervenues dans un classement.

En effet, après  que des irrégularités dans les données des éditions 2018 et 2020 du rapport « Doing Business » avaient  été signalées en interne en juin 2020, la direction de la Banque mondiale avait décidé de  suspendre  l’édition suivante et lancé une série d’examens  et d’audits  du rapport et de la méthode utilisée pour l’établir.

« La confiance dans les travaux de recherche du Groupe de la Banque mondiale est d’une importance capitale. Ces travaux guident les actions des décideurs politiques, aident les pays à prendre des décisions mieux éclairées et permettent aux parties prenantes de mesurer les progrès économiques et sociaux avec plus de précision » indiquait la banque mondiale dans son communiqué, qui précisait en outre  que « Après avoir examiné toutes les informations disponibles à ce jour sur le rapport Doing Business, y compris les conclusions d’examens et audits antérieurs et le rapport rendu public aujourd’hui par la Banque au nom du Conseil des Administrateurs, la direction du Groupe de la Banque mondiale a pris la décision de mettre un terme à la publication du rapport Doing Business ».

L’institution avait également cité les pays concernés par ces irrégularités (La Chine, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis et l’Azerbaïdjan) en  le leur notifiant. Ces irréguilarités en réalité étaient plutôt d’ordre méthodoligique, contrairement à ce nque certains ont tenté de faire croire. 

Aujoud’hui, tout semble indiquer que l’audit a été établi et les causes des irrégularités retrouvées. 

 Pour Sandra Johnson, depuis 2020, et malgré la crise sanitaire, qu’a connu le monde et dont le Togo n’est pas épargné, le pays a poursuvi  les réformes, en instaurant   une série de mesures incitatives pour faciliter davantage les affaires et attireer les investissemenst. “C’est une dynamique positive que nous  comptons maintenir et accélérer. Le Togo a les atouts pour garder le cap”, indiquait la ministre Sécrétaire à la présidence de la république.

Si le Togo fait partie des 54 pays retenus pour B-Ready, cela prouve s’il en était encore besoin que le pays, a jusqu’ici fait bonne figure.

 Pour l’aventure qui  va commencer en 2024, la  Note conceptuelle du projet expose les buts et l’approche du projet, en plus de fournir des informations fondamentales sur ses thèmes et indicateurs.

Elle donne également des informations détaillées sur le lancement de la phase pilote, la portée géographique et le calendrier provisoire.

Cette note s’est enrichie grâce aux commentaires reçus durant le processus de consultation publique ainsi qu’aux observations approfondies de la Banque mondiale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici