Togo: L’État et le secteur privé s’unissent autour de la feuille de route gouvernementale 2020-2025

0
15

Le Comité de concertation entre l’État togolais et le Secteur privé s’est réuni hier 08 janvier 2021 à Lomé. Présidée par la cheffe du gouvernement, Victoire TOMEGAH-DOGBE, la rencontre à permis aux deux parties de mener des échanges autour de la feuille de route gouvernementale 2020-2025.

« …Ma conviction profonde repose sur la nécessité de bâtir un secteur privé fort, capable de rivaliser avec les entreprises du continent, face aux enjeux d’ouverture des marchés, dans le cadre de la mise en place de la zone de la libre-échange continentale » a fait savoir Victoire TOMEGAH-DOGBE qui invite à une alliance pour affronter ensemble les défis de plus en plus importants avec la crise sanitaire, une alliance pour réponde aux préoccupations du secteur privé afin qu’il soit plus compétitif, plus résilient et qu’il continue de jouer le rôle de moteur de l’économie, et créateur d’emplois.

Voici le communiqué de presse à cet effet

Lomé, le 08 janvier 2021

COMMUNIQUÉ DE PRESSE
Une alliance entre le secteur privé et l’Etat pour la réussite de la feuille de route 2020 – 2025
1. Madame le Premier ministre, Son Excellence Victoire S. TOMEGAH-DOGBE, a présidé ce vendredi 08 janvier 2021 à Lomé, une réunion avec le Comité de
concertation entre l’Etat et le Secteur Privé. Elle a, dans son discours d’ouverture, précisé combien ce cadre d’échange était important en ces termes : « Ma conviction profonde repose sur la nécessité de bâtir un secteur privé fort, capable de rivaliser avec les entreprises du continent ».

2. Cette rencontre a été l’occasion de partager la feuille de route structurée de façon très focalisée en trois (3) axes qui se déclinent dix (10) ambitions répartis en quarante-deux (42) projets et réformes.

3. La vision 2020 – 2025 qui s’inscrit dans la continuité de la politique du développement impulsée par le Chef de l’Etat, vise à bâtir « Togo en paix, une Nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable ».

4. Le premier axe vise à renforcer l’inclusion et l’harmonie sociale et consolider la paix. L’inclusion est effectivement un élément majeur de cette feuille de route et tous les projets ne serviraient pas la cause du Togo s’ils ne sont pas véritablement inclusifs.

5. Le deuxième axe, vise à la création des richesses et des emplois en s’appuyant sur les forces de pays. Parmi celles-ci, l’agriculture (représentant 40% du PIB) qui est le cœur du développement économique du pays, l’industrie et les fortes capacités logistiques.

6. Le dernier axe stratégique portant sur la modernisation du pays à travers notamment la digitalisation des processus et des services, vise à soutenir l’élan de développement du pays.

7. Madame le premier ministre a dit sa conviction en la capacité du secteur privé togolais à contribuer fortement à la transformation économique que vise ce plan.
Elle a d’ailleurs tenu à les féliciter pour tout l’effort qu’ils font et qui permet à notre pays d’enregistrer, malgré la crise, un taux de croissance de 0.7 en 2020.

8. Cette rencontre a également permis au Directeur général de la Bourse régionale des valeurs mobilières (BRVM), Dr Edoh Kossi Aménouvé de présenter aux différentes entreprises notamment les PMI et PME, des mécanismes innovants de financement à long terme tels que : les actions de préférence, les obligations convertibles en actions, l’épargne salariale, la titrisation des créances, l’émission obligataire groupée pour les PME.

9. Madame le Premier Ministre, Victoire S. TOMEGAH-DOGBE a remercié les acteurs du secteur privé dont le Conseil National du Patronat (CNP), l’Association des Grandes Entreprises du Togo (AGET), la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT), la chambre de commerce Européenne au Togo
(Eurocham) pour leur adhésion à la feuille de route et leur contribution à la création de la richesse nationale malgré le contexte sanitaire lié au coronavirus. « Il nous faut créer une alliance entre l’Etat et le Secteur Privé pour rendre notre pays plus attractif », a-t-elle lancé.

10. Les deux partenaires ont pu également faire un point complet sur les mesures de résilience que le gouvernement a prises pour soutenir les agents économiques. Notamment les renoncements fiscaux et autres allègements qui ont permis de donner un souffle aux entreprises en cette période de pandémie.

11. L’ensemble des acteurs du Secteur Privé a salué la tenue de cette rencontre qui selon Mme le Premier ministre confirme la volonté du Gouvernement de donner toute sa place aux acteurs de l’économie togolaise. Ils ont réitéré leur disponibilité à s’impliquer, aux côtés du Gouvernement, pour l’atteinte des objectifs de la nouvelle feuille de route 2025.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici