Éclairage public : Des lampadaires solaires dans 4 600 localités

0
271

Sur la route du développement durable, l’électricité à usage domestique est tout aussi indispensable que l’éclairage public. Ce dernier est « l’ensemble des moyens d’éclairage mis en œuvre dans les espaces publics, à l’intérieur et à l’extérieur des villes, très généralement en bordures des voiries et places, nécessaires à la sécurité ou au confort des êtres humains ».

Le Togo ambitionne de résorber l’obscurité d’ici à quelques années, grâce à des projets divers. L’installation des lampadaires solaires en fait partie.

Une pratique moderne et verte

Le lampadaire solaire est un type de lampadaire alimenté par l’énergie solaire. Il est équipé de panneaux solaires qui captent la lumière du soleil pendant la journée. L’allumage (la nuit tombée) et l’extinction (au lever du jour) sont déclenchés par une centrale de commande.

C’est un type d’éclairage qui est en vogue. Les lampadaires solaires conviennent parfaitement à l’éclairage des sites isolés, de par l’absence de câblage électrique et de tranchées. Ils ne polluent pas l’environnement et n’ont pas de conséquences négatives sur la population.

D’où leur adoption

Le chef de l’État a inauguré en avril 2023, le premier tiers d’un projet qui va permettre d’implanter 50 000 lampadaires solaires intelligents dans le pays. Ils bénéficieront, d’ici deux ans, à 4 599 localités réparties dans les régions.

C’est un contrat entre Sunna Design et le Togo d’une valeur de 40 millions d’euros, soit plus de 26 milliards de francs CFA. L’entreprise française chargée des travaux revendique plusieurs centaines de milliers de lampadaires installés en Afrique.

Retombées

Les lampadaires connectés et autonomes à mettre en place, sont dotés d’autonomie avec une maintenance sur 12 ans. Ils peuvent fonctionner 365 jours par an et peuvent résister à des situations climatiques extrêmes allant de -40°C jusqu’à 70°C.

Ce sont des panneaux qui sont en mesure de capter la lumière même en plein brouillard. Ces réalisations feront améliorer le système d’éclairage des zones frontalières, la région des Savanes, les zones reculées et non électrifiées du Togo.

En avril 2023, plus de 15 000 lampadaires solaires de modèle ISSL+ étaient déjà installés dans les préfectures de la Binah, l’Oti, l’Oti Sud, de Tone, de Kpendjal-Ouest et de Tandjouaré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici