Croissance économique : Le Togo poursuit son sans-faute

0
744

L’économie évolue dans son élan dynamique. Après une croissance positive de 1,8 % malgré l’impact de la pandémie de Covid-19, le Togo a su maintenir son extension. Cela s’explique par la force des initiatives gouvernementales visant à lutter contre la cherté de la vie et à donner de la vitalité aux secteurs d’activités.

Même après que la menace de la Covid-19 a perdu de son intensité, le pays a fait face à un environnement sécuritaire menacé, aux pressions inflationnistes intensifiées par les effets de la guerre russo-ukrainienne, etc. Mais il n’a jamais rompu.

Une économie parée à toute éventualité

Nonobstant les divers chocs, l’activité économique n’a pas été affectée. La preuve, une croissance de 5,5 % a été enregistrée en 2021.

Et en 2022, la croissance est estimée à 5,8 %. Pour 2023, le Togo table sur une croissance de 6,6 % du PIB réel, soit 0,8 point de plus que 2022.

Ces évolutions s’expliquent par la vigueur observée dans le trafic portuaire et aéroportuaire. Et aussi grâce à la hausse des financements accordés aux PME. S’agissant des Systèmes financiers décentralisés (SDF), le volume du financement accordé par les institutions de microfinance s’est établi à 255,2 milliards en 2022 contre 196,8 milliards en 2021.

Un port en pleine puissance et une plateforme aéroportuaire active

La zone maritime contribue à 50 % du Produit intérieur brut (PIB) au Togo. Les résultats exponentiels qu’enregistre le port autonome de Lomé impactent fortement la croissance.

Son chiffre d’affaires a atteint 39 milliards de francs en 2022. D’autre part, depuis 2020, son trafic global est passé de 22 millions de tonnes à près de 30 millions de tonnes.

Pour l’aéroport de Lomé, en 2021, le trafic passager a progressé de 50 % et de 40,8 % au premier trimestre de 2022. Le même trafic a progressé de 35,7 % au premier trimestre 2023. Ces résultats sont dus aux différentes réformes introduites par l’exécutif togolais.

En outre, le pays a fait preuve de résilience au moment où, au niveau mondial, il y avait une récession à cause de la cherté de la vie. L’inflation a pu être contenue grâce aux mesures visant à préserver le pouvoir d’achat des populations. Les dirigeants se sont penchés sur la question, faisant réduire le taux d’inflation de 8 % en 2022 à 5,8 % à fin mai 2023.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici