Faure Gnassingbé plaide pour une élection ‘paisible’ et ‘transparente’ au Libéria

0
84

Faure Gnassingbé, président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) a effectué mercredi une visite d’Etat au Libéria.

Sur son compte tweeter, M. Gnassingbé renseigne avoir échangé avec Alpha Condé, président en exercice de l’Union Africaine et la présidente sortante du Libéria, Sirleaf Ellen.

‘Je me suis rendu ce jour à Monrovia, la capitale libérienne.Avec mon homologue guinéen Alpha Condé, Président de l’Union africaine et la Présidente Ellen Johnson Sirleaf, nous discutons ensemble de la nécessité de faire aboutir le processus de l’élection présidentielle dans la paix et la quiétude au Libéria’, écrit Faure Gnassingbé.

Le Libéria en attente de la tenue du second tour de la présidentielle, prévue pour le 7 novembre prochain doit encore retenir son souffle.

Hier mardi la Cour suprême du pays a jeté le doute sur la suite du processus électoral en indiquant qu’il n’y aura pas de nouveau scrutin tant qu’elle n’aura pas vidé le contentieux du premier tour de la présidentielle.

Sur la table des juges, se trouvent les accusations de fraudes portées par cet homme, Charles Brumskine, le champion du Liberty Party, qui est arrivé troisième lors du premier tour derrière George Weah et le vice-président sortant Joseph Boakai.

Dans une ordonnance, la Cour a demandé au Liberty Party et à la Commission électorale de préparer leurs éléments d’accusations et de défense au plus tard jeudi.

Rien n’a été dit sur la durée des auditions et si elles se termineront avant le 7 novembre, date du prochain scrutin.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici