Sens du dépassement

0
299

Professeur Kodjona Kadanga, représentant du CPD (société civile) à la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a été élu président de l’institution. Il est aidé par Jean-Claude Homawoo au poste de vice-président (UFC, Opposition), et de deux rapporteurs, Ouro Bossi Tchakondo de COPED (société civile) et de Bikpéta Anakoma de UNIR(majorité présidentielle).

Les membres de la Céni ont également procédé à l’adoption du règlement intérieur de l’institution.

A peine élu, le nouveau président joue la carte de crédibilité pour redonner confiance aux électeurs en ce qui concerne l’organisation des prochaines échéances électorales.

‘A l’endroit de l’opinion nationale et internationale dont les yeux sont déjà rivés sur nous, je tiens à souligner avec force et conviction que la Céni s’emploiera à conduire les opérations référendaires et électorales dans le respect des dispositions en vigueur, notamment celles de la constitution et du code électoral. Elle mettra un point d’honneur pour traduire dans les faits les exigences liées à la transparence, à l’intégrité, l’équité et à la crédibilité des opérations référendaires et électorales’, a déclaré M. Kadanga (sur l’image) dans sa toute première allocution.

Il a relevé la démarche responsable et le sens élevé du professionnalisme que souhaite adopter la Céni pour gagner la confiance des uns.

C’est pourquoi a-t-il dit ‘j’en appelle à l’engagement de toutes et de tous pour la consolidation des acquis démocratiques irréversible de notre pays’.

Le président de la Céni a exhorté expressément ses collègues membres de l’institution, à ‘un dépassement de soi’, à la culture de ‘l’objectivité’ en vue d’asseoir l’action autant que possible sur la poursuite de la recherche constante du consensus, une tradition chère à la Ceni.

Ainsi nous parviendrons à créer ensemble dans le respect des dispositions du code électoral et de notre règlement intérieur un environnement serein requis pour l’efficacité dans la conduite des opérations référendaires et électorales’, a-t-il martelé.

13 membres composent actuellement la Céni. Les 4 places restantes revenant à l’opposition parlementaire pourront être comblées dès que les membres seront élus par l’assemblée suivi de la prestation du serment.

La Céni a dans son agenda, l’organisation du référendum, des élections législatives et locales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici