Foire et Conférence du Genre, de l’Énergie et des Mines : Une première au Togo

0
1702

Initiée par le ministère délégué chargé de l’Energie et des Mines, cette activité, tenue  le  jeudi, 25 mai 2023, à l’auditorium de l’Université de Lomé,  et ce pour deux jours, vise à accompagner les femmes en vue de faciliter leur accès à des postes de responsabilités et à mettre en lumière les femmes leaders du secteur de l’énergie et des mines.

La  Foire et Conférence du genre, de l’énergie et des mines, s’inscrit  dans le Plan d’Action National 2020-2024 adopté par le Gouvernement en 2020 pour opérationnaliser la Politique d’Intégration du Genre dans l’Accès à l’Énergie de la CEDEAO.

Appui du “Projet Electrification rurale au Togo” de la coopération allemande, à travers l’Unité Focale Genre-Énergie (UFG-E) du ministère, ce rendez-vous du donné et du recevoir a fait un grand focus sur la représentation des femmes au ministère en charge de l’énergie et des mines, le ministère dans toutes ses composantes ainsi que ses différents les secteurs de tutelle.

À la cérémonie d’ouverture, la présidente de l’Unité focale genre -énergie (UFG-E) du ministère, Abide BATABA-AGAMAH, directrice des affaires juridiques à l’Autorité de réglementation du secteur de l’électricité (ARSE), a dans son mot de bienvenue salué les participants pour leur présence et a remercié la GIZ pour son accompagnement indéfectible. Pour la directrice, « la foire genre est une activité de sensibilisation couplée d’exposition englobant tous les objectifs stratégiques de plan d’action à travers les différentes activités prévues au programme de ce projet. Ainsi, a-t-elle souligné, le but de cette rencontre est de corriger la faible compréhension de la thématique du genre par le personnel du ministère, mais aussi à l’opinion publique ».

La diplomatie allemande au Togo, représentée par le premier Secrétaire aux Affaires de la Coopération, Johannes Klotz a, dans son mot de circonstance, salué les mérites de cet événement. Il a ensuite encouragé et félicité le ministère pour cette belle initiative. Il a exprimé ensuite la détermination de la coopération allemande à accompagner le gouvernement togolais dans ses différentes activités.

« Chers amis de l’égalité, c’est ensemble que nous relèverons ce grand défi adossé à l’ambition du Chef de l’État S.E. Faure Essozimna Gnassingbé, celle de parvenir à l’émergence d’une « Génération Togo Égalité », incarnée par des Femmes et des Jeunes bien formés, aux compétences renforcées et reconnues, à la pointe de la réflexion et aux avant-gardes des grands rendez-vous de notre histoire. Que ce Salon Genre Énergie et Mines nous sert de catalyseur de changement. Laissez-le enflammer notre engagement collectif à faire progresser l’égalité femmes-hommes, à transformer le secteur de l’énergie et à bâtir un avenir durable pour tous. » Telle est la déclaration de la ministre Mila Aziable en charge de l’énergie et des mines dans son discours d’ouverture après avoir salué l’effort du gouvernement et la détermination du Chef de l’État dans la promotion des femmes.

 En ouvrant officiellement les portes de la foire, la ministre a remercié la Coopération allemande via la GIZ/ProEnergie et invité les participants à un riche partage. Elle a exhorté surtout les élèves et étudiants à profiter de cette aubaine pour de meilleurs choix dans l’avenir.

Plusieurs structures ont fait le déplacement de Lomé pour participer à cette activité, notamment la représentation des services détachés du ministère, les femmes entrepreneures du secteur, les écoles scientifiques, les entreprises dans l’énergie et les ONG. Au total, ce sont plus de 1000 participants et participantes qui ont  animé la foire. Conférence-débat des panels et discussions, des stands à visiter sont entre autres activités inscrites au programme de ce rendez-vous. Plusieurs présentations ont été faites notamment sur la présentation des résultats de l’audit genre du secteur de l’énergie, la présentation des expériences des femmes dans le secteur de l’énergie et des mines (parcours inspirants) des femmes de (DGE, AT2ER, CEET, ARSE, SNPT, ministère de la Fonction publique, DH, DGMG, ministère en charge de la promotion des femmes…) ainsi que la prise en compte du genre dans les projets. La question de l’autonomisation économique des femmes dans le secteur de l’énergie au Togo par le biais du secteur privé a aussi été débattue au cours des échanges.

Les participants ont eu droit également à la présentation de plusieurs femmes leaders du secteur qui ont inspiré le jeune public. Il s’agit de notamment la directrice résidente de la GIZ TOGO, les membres du Consortium Femmes REDD+, des établissements Yendupaab et une des femmes de l’entreprise de BBOXX. Ces femmes ont eu à partager leurs parcours empreints de défis et de détermination avec le public composé entre autres des étudiants, des élèves des lycées scientifiques et des écoles d’ingénierie.

La foire a pris fin le vendredi 26 mai.

Cellule communication MDEM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici