La problématique de la sécurité dans les établissements pénitentiaires au centre d’une rencontre à Atakpamé

0
161

Un atelier sur la problématique de la sécurité dans les établissements pénitentiaires sur le thème « Ensemble pour le respect des droits des détenus dans un climat sécurisé » a eu lieu à Atakpamé les 9 et 10 décembre 2021. La rencontre a rassemblé entre entres des régisseurs, des membres de la société civile et de défense des droits de l’homme intervenant en milieu pénitentiaire, les surveillants en chef , la direction de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion , un agent de la police, de la gendarmerie  et le partenaire (Amnesty International- Bureau Togo).

Le contenu de la formation concerne entre autres le fondement juridique de la sécurisation et d’une intervention sécuritaire en milieu carcéral, les droits fondamentaux des détenus à préserver en situation d’urgence (évasion, mutinerie, rébellion etc.) puis les conditions d’une bonne sécurisation des établissements pénitentiaires.

Le Directeur de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Idrissou Akibou, dans son discours d’ouverture a fait remarquer qu’au Togo, le Gouvernement togolais sous la houlette du Président Essozimna GNASSINGBE fait des efforts au quotidien pour améliorer les conditions de vie des détenus et de travail dans les établissements pénitentiaires notamment la construction et l’opérationnalisation de la prison de Kpalimé, les travaux de réfection ou de réaménagement des prisons de Aného, Vogan, et tout récemment celle d’Atakpamé . Mais, devrait-il ajouté, quels que soient les défis majeurs auxquels seront confrontées les prisons aujourd’hui et demain, vous devrez avoir à l’esprit, que notre pays est un Etat de droit et qu’en aucun cas, les violations d’une manière ou d’une autre, des droits des détenus, ne sauraient être tolérées. « Je tiens à ce sujet à vous réaffirmer à quel point le Garde des Sceaux attache du prix au respect et à la protection des droits des détenus d’une part, et son engagement total à appuyer la Direction de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion pour améliorer les conditions de détention et de travail du personnel pénitentiaire, d’autre part », a indiqué Idrissou Akibou.

 Par ailleurs, il fait remarquer qu’ « aucun pays au monde, ne peut se développer sans la paix, la sécurité. « Vous savez tous comment la question de la sécurité est primordiale ces temps-ci dans un contexte de terrorisme mondial. C’est la raison pour laquelle, le Ministère de la Justice avec l’appui d’ONUDC avait convié récemment les Agents de l’administration pénitentiaire à un atelier sur« élaboration de l’avant-projet de texte portant l’organisation du renseignement pénitentiaire du Togo », a indiqué Idrissou Akibou. Il y noté que les acteurs travaillant directement dans les prisons ont eu lors de la rencontre à chercher des stratégies nouvelles pour que les problèmes sécuritaires de manière globale soient réglés afin que les détenus et le personnel pénitentiaire vivent dans un climat de convivialité, de paix et d’harmonie favorable à l’amendement, à la réinsertion et à la promotion des droits des détenus.

Germain DOUBIDJI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici