Le centre d’Aképé rend propre le cadre de vie urbain

0
968

Le développement durable dont est entiché le Togo exige que les populations vivent en harmonie avec l’environnement. La protection du cadre de vie, que ce soit en milieu rural ou urbain, préserve la santé des citoyens et bonifie leurs efforts d’épanouissement. C’est la raison d’être du centre d’enfouissement technique d’Aképé. Il se trouve dans la région maritime, à 15 kilomètres au nord-ouest de la ville de Lomé.

L’infrastructure d’Aképé est née du Projet environnement urbain de Lomé (Peul). Elle est bâtie sur une superficie de 200 hectares dont 80 pour les différentes installations.

Un centre de valeur

Inauguré en 2018, le centre d’enfouissement a été financé à hauteur de 12 milliards de francs CFA pour une durée d’exploitation minimum de 20 ans. C’est un outil de gestion, de collecte, de traitement des déchets ménagers et assimilés et de sauvegarde de l’état de propreté.

Chaque année, il reçoit 250 000 tonnes de déchets ménagers. De façon durable, le centre améliore le stockage des déchets solides urbains. Par mois, l’infrastructure enfouit près d’un million de déchets et traite plus de 20 000 tonnes de déchets ménagers et assimilés.

Une infrastructure écoresponsable

Le centre d’enfouissement technique installé à Aképé permet d’économiser 50 000 tonnes de CO2 par an et améliore l’assainissement urbain pour 25% de la population. Le dispositif ne reçoit pas de déchets toxiques ou dangereux.

Il est conforme aux standards internationaux en ce qui concerne l’amélioration de l’hygiène de vie et de la santé publique. L’ouvrage évacue les décharges initiales et lutte activement contre l’installation des dépotoirs sauvages.

Réalisations connexes

Sur place, il a été aménagé une zone technique. 05 casiers destinés au stockage des déchets pendant 05 ans ont été réalisés. Les travaux ont permis de construire un réseau d’évacuation de biogaz et de poser une torchère. En outre, une station de traitement des effluents sous forme d’un bassin filtrant végétal a été mise en place. Ils prouvent chacun leur valeur.

Aux côtés du centre d’Aképé, il y a les activités de salubrité publique organisées par l’Anasap, les opérations périodiques « Samedi propre », les campagnes de reboisement, l’installation des dépotoirs mobiles, etc. qui redonnent à Lomé ses lettres de noblesse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici