PAL : ANTASER-TOGO a reversé à ce jour environ 2 milliards FCFA au trésor public

0
16

Les responsables d’Antaser-Togo, structure en charge de la gestion du Bordereau Electronique de Suivi de Cargaison (BESC) au Togo étaient mercredi devant la presse pour décliner leur bilan et perspective.

Occasion pour le directeur général de la dite société, Kovi Adambounou d’expliquer au mieux les avantages de l’utilisation du BESC pour plus de sécurisation des recettes de l’Etat.

« Nous avons l’obligation aujourd’hui d’aider l’Etat togolais à faire rentrer les fonds pour le bien de nos populations. C’est vrai que nous aussi nous faisons des profits comme toute autre société, mais nous sommes soumis à des obligations auxquelles nous sommes tenus de respecter», a laissé entendre le DG d’ANTASER.

Le bordereau est un instrument de contrôle des valeurs et de sécurisation des pays destinataires qui couvre les besoins d’identification, de contrôle des cargaisons et de leurs coût de transport, de sureté et de traçabilité du commerce et du trafic des marchandises.

Les autorités portuaires, en migrant vers un tel système, ont voulu assurer plus de maitrise du flux des produits et marchandises arrivant au Togo, leur traçabilité et de sécuriser également les recettes douanières.

Et cette année le BESC a fourni à l’Etat togolais et à ses partenaires régulièrement et pour quasiment toutes les cargaisons entrant au Togo, les informations nécessaires à l’évaluation des droits douaniers et fiscaux.

Le dispositif a permis à l’Etat togolais de percevoir déjà des recettes conséquentes au titre des redevances à payer issues de la vente des BESC, un montant d’environ 2 milliards, plus précisément, un milliard neuf cent millions (1.900. 000 000).

Grâce à ce dispositif de l’ANTASER, le trafic maritime au PAL a connu une hausse de 10.680.436 tonnes de marchandises en import contre 7.554.792 tonnes entre 2014 et 2015.

Le BESC recueille plusieurs informations comme le nom du navire et de l’armateur, la désignation de la marchandise, le pays d’origine de la cargaison, le port d’embarquement, le volume ou poids de la cargaison, les unités payantes etc.
Pour les années à venir, Antaser Togo compte faire plus en vue de mettre fin aux cas de fraudes qui persistent toujours dans les déclarations et la présentation des factures chez les opérateurs économiques.

C’est par arrêté interministériel Nº 001/MEF/MCPSP/MTPT/DC en date du 8 avril 2015, que le gouvernement togolais a confié à la société ANTASER l’émission et la gestion du Bordereau Électronique de Suivi de Cargaison (BESC) du Togo.

(En image le directeur général de la société ANTASER-Togo, Koévi Adambounou)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici