Promotion de l’élevage au Togo : Un rapport synthèse des ateliers régionaux en validation à Kara

0
139

Une rencontre des acteurs du secteur de l’élevage se tient depuis hier à Kara, à environ 400 kilomètres au nord de Lomé. Prévue pour durer deux jours, la rencontre qui est une initiative du ministère de l’Agriculture,  de l’Elevage et du Développement Rural à travers la direction de l’Elevage, vise à identifier et de valider les axes prioritaires du plan stratégique de promotion durable de l’élevage au Togo.   L’atelier qui regroupe une cinquantaine d’acteurs clés du sous-secteur de l’élevage, a été ouvert par  le directeur de cabinet  du ministère en présence du préfet de la kozah et de plusieurs autres personnalités administratives de la localité. Pour le directeur du cabinet, la démarche s’inscrit dans les actions à mener  en lien avec la feuille de route gouvernemental 2020-2025.

La rencontre de Kara va valider les résultats des ateliers régionaux de promotion de l’élevage, proposer les grands axes de développement à court, moyen et long termes des filières animales au Togo dans le cadre de l’élaboration d’un plan stratégique, et  définir une feuille de route pour l’élaboration d’un plan stratégique de développement à court, moyen et long terme des filières animales.

Le Togo est un pays à vocation agro-pastorale et l’agriculture contribue pour 40% au PIB. Bien que la part de la population urbaine soit en hausse, la population du Togo est encore en majorité rurale, dans une proportion toutefois en régression, qui est passée de 74,8 % en 1981 à 62,3 % en 2010. Dans les systèmes agricoles du Togo, l’élevage représente après les cultures vivrières, le second secteur générateur des produits nobles pour l’alimentation et des revenus additionnels pour la population rurale. L’élevage confère un certain statut social à cette population rurale et les animaux font particulièrement l’objet de cérémonies rituelles ou religieuses. L’élevage occupe la deuxième place après les productions végétales et confère un certain statut social sans une productivité suffisante pour satisfaire la demande nationale ; le pays est alors obligé de faire face à des importations pour combler le déficit.

Face à cette situation, le gouvernement togolais a élaboré son plan stratégique avec une feuille de route 2025 qui vise la transformation structurelle de l’économie nationale pour une croissance forte, durable, résiliente, inclusive, créatrice d’emplois décents et induisant l’amélioration du bien-être social accorde une place de choix au développement des productions agricoles en général et celles de l’élevage en particulier.

Et c’est dans la mise en œuvre du plan stratégique 2025 et pour combler les déficits en produits animaux et d’origine animale, que  le ministère de l’agriculture, de l’élevage et du développement rural  a envisagé l’élaboration d’un plan stratégique de promotion de l’élevage. La démarche a commencé avec  la tenue de  plusieurs ateliers régionaux, ( sept (7)  au total) durant la période allant du 12 mars au 7 avril 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici