Résultats provisoires des élections du 29 avril : UNIR rafle 108 députés, l’opposition se retrouve avec 05 députés ; Fabre, Adjamagbo, Apévon et Gogué pourraient siéger dans   la prochaine législature

0
332

D’après les résultats donnés par la Commission Electorales Nationale Indépendante (CENI) dans la nuit du 04 mai 2024, pour le double scrutin du 29 avril dernier tenu dans tout le pays, le parti Union pour la république (UNIR) de Faure Gnassingbé obtient 108 députés pour ce qui concerne les législatives. L’Alliance Nationale pour le Changement (ANC) de Jean-Pierre Fabre obtient 01 siège, tout comme les FDR de Me Apévon et la DMP de Brigitte Adjamagbo. L’Alliance des Démocrates pour le Développement Intégral (ADDI) du Professeur Aimé Gogué obtient 02  députés, devenant ainsi la seconde force politique dans le pays,  très loin devant UNIR.

La majorité au pouvoir n’a laissé aucune chance aux partis d’oppositions qui ont d’ailleurs vu leur score chuter  dans la partie où l’on disait être leur fief. Ainsi, dans le golfe, UNIR a pris 05 sièges sur les 08 en jeu, dépassant largement l’ANC, les FDR et la DMP. Dans Agoè, c’est le comble où les 6 sièges mis en jeu sont revenus au parti UNIR.

Ces résultats dans Lomé, montrent à suffisance comment les électeurs de l’opposition ne se sont pas déplacés pour voter, mais aussi, comment le parti UNIR, fait des percées.

En effet, il est indéniable que depuis qu’UNIR s’est rendu compte qu’il pouvait percer dans la partie méridionale du pays, un travail a été fait. Le parti dans sa stratégie de conquête de cette partie a multiplié les actions en faveur des populations, à travers leurs conseillers municipaux installés dans cette partie.  

En plus,  l’Ora de Faure Gnassingbé s’est accru dans cette partie méridionale du pays ces dernières années, au vu du travail que le chef de l’Etat a eu à faire et dont les populations s’y retrouvent. Certes beaucoup de défis restent encore à relever, mais il n’en demeure pas moins que Faure Gnassingbé pour les togolais, inspire plus confiance que quiconque, pour l’instant. Pas même une personne au sein de l’opposition togolaise, ne dépasse le chef de l’Etat actuel, dans la perception que les togolais ont en ce qui concerne leur confiance à accorder. C’est un sondage de Afro baromètre qui le dit.

Ce n’est donc pas une surprise si le parti UNIR obtient une très grande adhésion des togolais lors de ce scrutin du 29 avril 2024.

 Tous ces résultats restent pour le moment provisoires, en attendant, que le Cour Constitutionnelle confirme ces résultats pour ce qui est des législatives, et la Cour suprême pour les régionales.