CEDEAO : Faure dévoile ses intentions

0
52

Quelques jours seulement après qu’il ait pris les commandes de l’organisation sous régionale, le président togolais Faure Gnassingbé s’est rendu à Abudja puis au poste frontalier juxtaposé de Nyopé, poste situé à la frontière Togo Ghana, au nord- ouest de Lomé.

A abudja, siège de l’organisation, le nouveau président en exercice de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest(CEDEAO) voulait prendre contact avec les différents responsables, puis rassurer ceux-ci de son engagement à leurs côtés pour faire atteindre à l’organisation ses objectifs. Il était aussi question de rencontrer le vice président du Nigéria afin de lui présenter sa compassion et celle de la CEDEAO, suite à l’indisponibilité du président Mouhamadou Bouhari .
Au poste frontalier juxtaposé de Nyopé, il s’agissait pour Faure Gnassingbé de constater de visu, les consistions dans lesquelles les agents mènent leurs activités. Ici le constat n’a pas été reluisant. Mise à part les conditions de travail qui ne répondent pas aux normes devant permettre des résultants tangibles, d’autres défaillances liées aux règles de fonctionnement ont été relevées.
Le nouveau président de la CEDEAO a promis prendre les dispositions pour y remédier.

C’est le 04 juin dernier que Faure Gnassingbé a été porté à la tête de la CEDEAO. Il remplace ainsi la présidente Libérien Hellène Johnson Serlif qui était à la tête de l’organisation sous régionale depuis 2015.

Plusieurs chantiers entre autres, la situation en Guinée Bissau, les réformes en profondeur au sein de la CEDEAO, la question du terrorisme, la situation au Mali etc… attendent Faure Gnassingbé, qui entend bien s’y mettre pour relever le défi et marquer ainsi son passage à la tête de l’organisation.

(En image Faure Gnasingbé,à droite, et le vice président nigérian)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici