Togo/Formation professionnelle et l’emploi :  Des initiatives qui portent leurs  fruits

0
404

La signature en avril 2022 de la convention relative à l’implantation d’un centre d’excellence de formation technique et professionnelle à Adétikopé constitue le dernier acte en date. Il traduit un réel engagement de l’Etat à faire de la jeunesse un maillon de développement.

La mission de cet établissement est de concevoir et mettre en œuvre des projets et cycles de formation technique et professionnelle adaptés, en phase avec la main d’œuvre recherchée et les emplois beaucoup plus disponibles dans les secteurs identifiés.

Cette initiative qui s’inscrit dans la dynamique plus vaste d’insertion socioprofessionnelle des jeunes, rappelle d’autres actions déjà accomplies ainsi que des dispositifs existants.

Les Ifad, des écoles qualifiantes et diplômantes

Les Instituts de formation en alternance pour le développement forment des jeunes en mettant un accent sur l’adéquation formation-emploi. Chaque Ifad est spécialisé dans un domaine : BTP, énergies renouvelables, aquaculture, agrobusiness… Il est prévu qu’au moins 10 Ifad soient installés sur le territoire. 03 sont déjà opérationnels : celui d’Adidogomé (BTP et énergies renouvelables), celui d’Elavagnon (aquaculture) et le dernier à Barkoissi (élevage).

Appui aux activités de jeunes

Le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej) a été mis en place pour apporter à la cible des expertises et des ressources financières nécessaires. A travers les incubateurs d’entreprises, les maisons des jeunes, la jeunesse s’épanouit. Plus de 12 000 emplois ont déjà été créés et environ 3 500 projets ont été financés avec près de 4,3 milliards de francs CFA.

L’ANPE et son apport

L’Agence nationale pour l’emploi est un organe étatique dédié à l’insertion professionnelle des jeunes. Elle offre des opportunités, en fonction des aspirations des bénéficiaires : stages, contrats à durée déterminée (CDD), contrats à durée indéterminée (CDI), etc.

A ce jour, c’est près de 300 000 personnes qui ont pu obtenir des emplois ou autres formes de contrats à travers les prestations de l’ANPE. Parallèlement, il y a l’Agence nationale du volontariat (ANVT) qui réunit les citoyens autour d’un objectif commun : le développement national. Elle a déjà mobilisé environ 50 000 volontaires, dont 25 000 femmes. La plupart de ces personnes ont par la suite trouvé un emploi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici