Togo: Ministère de l’Agriculture- renforcement des capacités d’intervention: 211 motos et 19 véhicules distribués dans 3 régions

0
43

Le renforcement des capacités d’intervention est un facteur important pour le suivi des producteurs agricoles. Dans les régions centrales, Kara et Savane, l’Etat répond aux besoins des Directeurs préfectoraux du ministère de l’agriculture et des conseillers agricoles. 211 motos tout terrain et 19 véhicules de fonction sont réceptionnés. Mailler le terrain, maintenir le lien avec le monde agricole est un impératif pour un secteur agricole plus efficace.

Désormais équipés d’engins, les conseillers agricoles pourront couvrir tous les villages de leur ressort cantonal pour :un encadrement au quotidien des producteurs agricoles dans leurs exploitations, une meilleure écoute de ceux-ci, des sensibilisations et formations aux nouvelles techniques agricoles, un accompagnement efficace des coopératives agricoles en vue du renforcement de leurs capacités tant sur le plan technique que financier, une collecte des données statistiques fiables pour mieux connaître l’agriculture togolaise.

Directeurs préfectoraux et les conseillers agricoles sont un maillon incontournable dans la dissémination de la vision du ministère de l’agriculture. Celle d’assurer la sécurité alimentaire, améliorer les exportations des produits transformés ainsi que la balance commerciale. Alors promptitude et efficacité dans l’accompagnement des producteurs sont les mots d’ordres à leur endroit.

La région de plateaux et la maritime recevront à leur tour ces engins devenu un outils efficace pour remonter les informations à temps.

Au ministère de l’agriculture, l’objectif aujourd’hui, est d’accroitre la capacité de production. Selon les chiffres, cette année, la production a triplée comparativement à l’année dernière. Ce qui monre qu’il y a un travail remarquable qui se fait. La même stratégie est envisagée pour d’autres filières en lien avec le secteur agricole. Les réflexions se poursuivent, selon l’entourage du ministre, pour parvenir à la mise en oeuvre de ces différentes stratégies, dont la finalité est le bien être des populations.

L’on se rappelle, que le gouvernement, dans le but de faciliter l’accès  des agriculteurs aux engrais, a mis en place le programme AGRI-PME.

Agri-PME, est la solution innovante qui révolutionne la distribution des subventions d’engrais en faisant du téléphone mobile des agriculteurs un véritable porte-monnaie électronique.

A travers Agri-PME lancé en 2016, l’Etat octroie aux agriculteurs une subvention annuelle comprise entre 1,5 et 02 milliards de francs CFA pour acquérir des engrais, accroître la productivité et leurs revenus. De 2016 à 2018, 250 000 agriculteurs vulnérables ont reçu ces subventions et le volume d’engrais subventionné est passé de 25 000 à près de 30 000 tonnes. A l’horizon 2030, les dirigeants veulent atteindre l’objectif d’identification de 4 000 000 d’agriculteurs vulnérables et d’utilisateurs d’Agri-PME. Un Système d’informations agricoles (SIA) et un écosystème complet seront mis en place pour parvenir à exploiter les données collectées et soutenir la filière agricole sur toute la chaîne de valeur.

Pour rappel, les directeurs préfectoraux désormais dotés de véhicules 4X4 n’avaient que des motos pour leur travail.

Avec la cell com du ministère

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici