Yark Damehane à propos des incidents survenus à Sokodé: « Ce qui s’est passé la nuit est insupportable »

0
104

La ville de Sokodé au Nord du Togo (330 Km de Lomé), a été le théâtre de violences manifestations spontanées dans la nuit du lundi à mardi, suite à l’interpellation de l’imam, Alpha Al-Hassan.

Le bilan provisoire, communiqué mardi, par le ministre de la sécurité, Yark Damehane chez nos confrères de la radio Victoire Fm, fait état de destruction des établissements publics et biens privés (plusieurs maisons brûlées et saccagées).
La tension, reste vive et les forces de sécurité, suivent l’évolution de la situation, rassurent les populations, les usagers de la route, et ramassent les barricades dressées sur la voie publique, déclare le ministre Yark.

Selon le ministre, l’interpellation, de l’imam, a été menée à la demande du parquet qui a exploité l’audio du prêche d’Alpha Al-Hassan, lors de la prière hebdomadaire du vendredi.

Il lui ait reproché, lors des speechs, des appels à la haine, à la violence, des attaques aux personnes et au meurtre.

« C’est la justice qui a demandé de le conduire, c’est sur instruction du parquet », a expliqué le ministre, qui a condamné, l’allure des évènements de la veille.

« Ce qui s’est passé la nuit est insupportable. Brûler les établissements publics, privés, on ne sait pas, mais c’est dommage. Notre pays ne mérite pas ce qui se passe à Sokodé, à Bafilo et un peu partout », a-t-il ajouté.

Le Togo est un pays où le vivre ensemble a été toujours, prôné par les pouvoirs publics, et les appels à la haine, à la destruction des biens publics, devront être proscrits a relevé le ministre, pour qui, les hommes de Dieu, doivent être des éclaireurs et des exemples.

(En image le ministre de la sécurité et de la protection civile, Yark Damehane)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici