Déclaration de biens et avoirs :  Une  campagne pour sensibiliser les acteurs officiellement lancée

0
433

Une campagne nationale d’information et de sensibilisation sur la déclaration des biens et avoirs été lancée ce 31 janvier 2021 à Lomé.

Initiée par le Médiateur de la République qui a pour mission la mise en œuvre du processus de déclaration de biens et avoirs , cette campagne se déroulera sur toute l’étendue du territoire national, du sud au nord, dans le Grand Lomé et dans les 5 régions économiques du Togo.

 Elle vise à mobiliser l’ensemble des citoyens dans le cadre de la mise en oeuvre du processus de declaration des biens et avoirs.  Il s’agit  spécifiquement d’informer et de sensibiliser les citoyens sur l’importance de la déclaration des biens et avoirs, de permettre la compréhension commune de l’esprit et de la lettre des instruments juridiques en la matière et de susciter l’adhésion des assujettis au processus.

 La campagne sera meublée par des ateliers d’information et d’échanges dont les travaux seront articulés autour d’exposés thématiques suivis de débats ouverts et constructifs. Les exposés thématiques concerneront les textes sur la déclaration des biens et avoirs, la procédure de déclaration, les sujets de la déclaration et la nature des biens à déclarer, le formulaire de déclaration de patrimoine, les sanctions encourues et un aperçu des missions, de l’organisation et du fonctionnement des services du Médiateur de la République.

Elle s’adresse à toutes les couches socioprofessionnelles du pays, à savoir le secteur public, le secteur privé, les partis politiques, les centrales syndicales, les médias officiels et privés, les autorités religieuses et traditionnelles et les acteurs de la société civile. Au total, près de 2000 participants seront touchés à l’issue de la campagne.

 » La présente initiative s’inscrit dans la droite ligne des efforts du Gouvernement tendant à promouvoir la transparence dans l’exercice des fonctions publiques, à garantir l’intégrité et la probité des serviteurs de l’Etat et à prévenir l’enrichissement illicite chez les Hautes Personnalités, Hauts Fonctionnaires et Agents Publics. Elle marque le début de la phase pratique du processus de déclaration des biens et avoirs « ,  a affirmé Christian Trimua , ministre des droits de l’homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la république.

Il a par ailleurs exhorté tous les participants à faire de cette campagne un véritable moment convivial de partage et d’échanges.

 La sensibilisation des assujettis à la declaration de biens et avoirs, et au-delà de l’ensemble de la population, selon le médiateur de la république….s’avère une nécessite impérieuse pour la réussite du processus de declaration de biens et avoirs.

« En effet, la mise en oeuvre du processus appelle la mobilisation de tous les acteurs concernés. . Nous souhaitons donc favoriser l’appropriation par les assujettis du contenu des textes sur la déclaration de biens et avoirs afin de susciter leur adhésion pour un bon déroulement du processus. La campagne envisagée permettra de renforcer la confiance et le soutien des populations vis-à-vis du processus et de créer les conditions d’une bonne collaboration entre l’Administration et les administrés. Elle sera également l’occasion de sensibiliser le public sur les autres attributions du Médiateur de la République, notamment celle relative à la réception et à l’examen des réclamations des citoyens contre l’Administration. Enfin, la campagne marquera le coup d’envoi de l’enregistrement effectif des déclarations de biens et avoirs par les services du Médiateur de la République », a t-elle fait savoir.

Sont assujettis à l’obligation de déclaration de biens et avoirs, les représentants des pouvoirs exécutif législatif et judiciaire, les membres des Institutions de la République et des autorités administratives indépendantes, les élus locaux, les autorités administratives, politiques et militaires ainsi que tous les fonctionnaires impliqués dans la gestion des deniers publics.

L’obligation de déclaration concerne aussi les membres des bureaux des partis politiques et les responsables d’organes de presse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici