Togo : Des maisons des jeunes pour  faciliter  la tâche à l’entrepreneuriat et  aux initiatives…

0
240

L’un des événements marquants en 2023 au sein de la maison des jeunes de Lomé est la Youth Innovation Week ou la Semaine de l’innovation des jeunes. L’évènement, sous contrôle des ministères de la Promotion de l’investissement, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, a été une vitrine d’exposition des initiatives innovantes des jeunes.

Les maisons des jeunes continuent d’être des espaces privilégiés d’éclosion des initiatives entrepreneuriales des jeunes, à travers notamment l’action des incubateurs qu’elles abritent.

Espaces collectifs d’enrichissement mutuel

Placées sous la responsabilité du ministère du Développement à la base, de la Jeunesse et de l’Emploi des jeunes, les maisons de jeunes collaborent avec les autres organes dudit ministère pour apporter le plus efficacement possible des réponses aux projets et aspirations d’auto-emploi de la jeunesse.

On peut parler de l’Agence nationale d’appui au développement à la base (Anadeb), le Fonds d’appui aux initiatives économiques des jeunes (Faiej), la Coalition nationale pour l’emploi des jeunes (Cnej), le Centre de ressources en entrepreneuriat social (Ceres), etc.

Dans le cadre précis des projets entrepreneuriaux, les incubateurs créés au sein desdites maisons de jeunes servent de véritables propulseurs de projets donnant vie aux rêves d’innovations et d’auto-emploi des jeunes.

Ainsi, les plus de 35 000 jeunes formés et les plus de 5 500 projets financés à ce jour par le Faiej furent pour la plupart le fruit de l’expertise de ces incubateurs : Nunya Lab (Lomé), Tilitu Lab (Kara), Banm Lab (Dapaong).

Le gouvernement est toujours à l’œuvre

Alors qu’une quinzaine de maisons de jeunes sont déjà opérationnelles dans le pays (Lomé, Tsévié, Vogan, Sokodé, Kara, Mango, Niamtougou, etc.), l’objectif est désormais de doter chacune des 39 préfectures du Togo d’au moins une maison de jeunes d’ici 2025.

Et déjà, les actions suivent les vœux. C’est l’exemple de la maison des jeunes de Niamtougou qui est en cours de construction, dans le cadre du Programme de soutien aux microprojets d’infrastructures communautaires (Psmico) pour un budget de plus de 70 millions de francs.

Diverses initiatives gouvernementales sont à l’origine de la construction des maisons de jeunes, à l’instar du Psmico déjà cité, du Programme d’appui aux populations vulnérables (PAPV) ou encore du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).