A Genève,  Victoire Tomégah-Dogbé réaffirme l’engagement des dirigeants togolais pour une justice sociale

0
352

L’Organisation internationale du travail (OIT)  a tenu le  mercredi 14 juin 2023 dernier  à Genève en Suisse, le Sommet sur le monde du travail. Ledit sommet qui s’est tenu  en marge des travaux de la 111è session de la Conférence internationale du travail ouverts le 05 juin dernier a vu la participation d’éminentes personnalités, dont madame le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé qui représentait  le  chef de l’État, Faure Gnassingbé.

« La justice sociale pour tous », c’est le thème de ce Sommet sur le monde du travail qui a réuni les gouvernements, les organisations d’employeurs et de travailleurs ainsi que des entités des Nations unies et d’autres organisations internationales. Il s’agissait de  débattre  de la nécessité de promouvoir une action renforcée, coordonnée et cohérente en faveur de la justice sociale.  Autrement, mettre au centre des échanges,  le rôle central de la justice sociale dans la construction d’un monde plus durable et équitable.

 Victoire Tomégah-Dogbé a  durant la rencontre,  présenté les priorités du Togo dans le domaine du travail, et les mesures prises pour une justice sociale.

« La justice sociale pour tous passe par la sécurité et la Souveraineté alimentaires. Dans ce cadre, l’accès aux engrais aux producteurs agricoles est facilité par une subvention de l’État. L’agriculture et l’agro-industrie étant les moteurs de la transformation de notre économie. Au Togo, sous le leadership de Son Excellence Monsieur Faure Gnassingbé, Président de la République, nous restons convaincus que les solutions sont à notre portée pour faire face aux instabilités. », a déclaré la cheffe du gouvernement.

Pour ce faire, le Togo à travers sa feuille de route gouvernementale 2020-2025, veut vaincre la pauvreté, pour faire du Togo un pays stable et en paix, une nation moderne, ambitieuse et juste avec une croissance économique inclusive, durable, verte, résiliente et équilibrée. Ceci, en renforçant le capital humain avec un accent mis sur l’accès des femmes aux financements.

Pendant deux jours, des chefs d’État et de gouvernement, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, le Directeur général de l’OIT, le Togolais Gilbert Houngbo ainsi que des hauts représentants d’organisations d’employeurs et de travailleurs se sont  succédés  à la tribune pour la cause de la justice sociale. Les allocutions ont été  suivies de quatre tables rondes sur la thématique.

 Avec www.primature.gouv.tg

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici