Assurance maladie universelle : Où en est le Togo ?

0
1413

La couverture santé est l’un des défis majeurs pour le pays. Le chef de l’État Faure Gnassingbé en a fait la priorité des priorités. La détermination du Togo dans cette quête du bien-être social le rapproche des objectifs fixés dans la feuille de route 2020-2025. Mais il existe encore du chemin à parcourir avant d’arriver à bon port.

Sur la route de l’assurance maladie universelle, le Togo a franchi plusieurs obstacles. Une partie de la population est déjà couverte. L’autre partie non prise en charge le sera bientôt.

L’institution phare

L’Institut national d’assurance maladie (Inam) est missionné d’assurer la couverture des risques liés à la maladie, aux accidents et maladies non professionnels, à la maternité des agents publics et de leurs ayants droit.

Il rend possible l’accessibilité des soins de santé de qualité aux bénéficiaires du régime d’assurance maladie, en l’étendant progressivement à toutes les couches sociales.

Ses activités depuis 2012 renforcent les capacités des citoyens à faire face à la maladie, à la vieillesse, à l’invalidité, aux charges de famille, au chômage…

Les réalisations

Au début, l’Inam ne prenait en charge que les agents publics. Avec le temps, elle a étendu ses bras pour couvrir les artisans, agriculteurs, étudiants, etc. Un bilan effectué montre que de 2012 à 2022, les bénéficiaires des prestations de l’Inam sont passés de 209 243 à 426 866.

Quant aux prestations, l’Institut indique qu’elles sont de l’ordre de 405 319. Ces chiffres doivent encore avoir évolué, surtout que le pays a prévu une somme de 21 milliards de francs dans le budget national 2023, pour la couverture santé, soit une hausse de 10 % par rapport à 2022.

Nouvelle étape dès le 1er janvier 2024

L’État a détaché du ministère de la Santé, le portefeuille de l’Accès universel aux soins. Cela en dit long sur sa volonté de faire de la couverture santé universelle un axe à part entière.

Le 04 octobre 2023, un tournant décisif a été marqué dans le déploiement de l’assurance maladie universelle (AMU). Il y aura plus d’égalité d’accès aux soins de santé essentiels ou primaires, la qualité de ces soins et la solidarité. Le chronogramme d’intégration des couches et catégories à l’assurance maladie universelle débute le 1er janvier 2024.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici