Au Togo, la production de l’anacarde a progressé de 112% entre 2016 et 2022

0
2291

Le Togo a entamé le processus de transformation de son secteur agricole. Dans cette démarche, une attention particulière est accordée à plusieurs filières dont l’anacarde. Le fruit connait depuis quelques temps une évolution remarquable, avec une augmentation impressionnante de la production.

De 2016 à 2022 la production d’anacarde s’est rehaussée de 112%. Elle est passée de 16 000 à 22 000 tonnes en 2019, soit une progression de 37%. La croissance s’est poursuivie en 2021 avec 25 000 tonnes. Puis en 2022 la production est montée 33 866 tonnes.

Plus de 76 milliards de francs CFA générés

L’augmentation de la production a permis au Togo d’augmenter sa capacité d’exportation de l’anacarde. Ainsi, sur la période citée, la filière anacarde a généré plus de 76 milliards de francs. Au même moment, plus de 200 000 emplois ont été créés, ce qui a permis au Togo de réduire son taux de chômage. Dans la foulée, les producteurs ont pu améliorer leurs chiffres d’affaires.

Croissance de la production, fruit des appuis du gouvernement           

Le beau temps que connait la filière aujourd’hui est le résultat des différentes initiatives prises par l’État togolais pour la booster. Il s’agit notamment de l’enveloppe de 1,5 milliard de francs CFA mise à la disposition de chaque préfecture au titre de la campagne 2020. La gestion de cette enveloppe qui est sous forme de crédit est confiée au Mécanisme incitatif de financement agricole basé sur le partage de risques (Mifa).

Regroupement des acteurs

En dehors des appuis financiers, le gouvernement a aidé les acteurs de la filière à se regrouper, ce qui a conduit à la création du Conseil interprofessionnel de la filière anacarde au Togo (Cifat). L’importation de matériel végétal amélioré a été également favorisée. D’autres mesures supplémentaires ont été prises pour limiter les maladies et les ravageurs dans les plantations.

Plus de 40 000 tonnes attendues

Pour la campagne 2023, le Togo ambitionne de porter sa production à plus de 40 000 tonnes. Des dispositions sont prises par le gouvernement et le Cifat pour atteindre cet objectif notamment des investissements structurants au profit des différents maillons de la filière.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici