Un symposium sur le bilan et les perspectives de l’enseignement bilingue  au Togo s’ouvre à Lomé

0
400

Le bilan et les perspectives de l’enseignement bilingue au Togo  sont au cœur d’un un symposium ouvert hier  jeudi 21 juillet à Lomé par le Secrétaire Général du  ministère  des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat au nom de son ministre de tutelle , le Professeur Koala Dodzi Kokoroko.

La rencontre de trois jours va permettre de faire le bilan de l’expérimentation et ouvrir des perspectives pour l’enseignement bilingue au Togo.

Le Secrétaire Général du  ministère  des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Emmanuel B. AHIYA   vante les mérites de l’enseignement bilingue.

 «  Quand l’enfant arrive dans une classe et qu’on lui parle déjà le français, l’enfant ne se retrouve pas. Mais quand on lui parle sa langue maternelle, il comprend, il s’exprime. Donc nous voulons aller de façon progressive avec cette intégration de l’enseignement bilingue dans notre système éducatif. Nous sommes en phase d’expérimentation dans dix écoles dans les  régions de la Kara et  Maritime », indiqué le Secrétaire Général.

Il fait tout de même fait remarquer que l’enseignement bilingue mise en place au Togo s’est heurté à beaucoup de difficultés.

Pour sa part, Mona Laroussi, Directrice de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation, l’enseignement bilingue est un enseignement qui a fait ses preuves  au Togo et les évaluations étaient très pertinentes, très encourageantes. « Maintenant on va passer à l’étape d’après, comment faire pour le généraliser, comment faire pour que cet enseignement soit appliqué.

Au cours de ce Symposium, nous allons mettre les bases d’une généralisation de l’enseignement bilingue », a-t-elle indiqué.

Le Togo vient de boucler sept (07) ans d’expérimentation de l’approche ELAN dans dix écoles au Togo  avec le Kabyè dans la région de la Kara au nord et l’Ewé en zone Maritime et dans la région Golfe-Lomé au sud.

Il devient important pour tous les acteurs et partenaires du système éducatif de faire un diagnostic sans complaisance de la situation afin d’identifier les réussites, de déceler les insuffisances mais surtout de faire des propositions réalistes et pertinentes pour une éventuelle extension-généralisation de l’enseignement bilingue.

Le programme ELAN est un programme d’enseignement en deux langues dont une nationale et l’autre officielle qui est le français dans des établissements d’expérimentation retenus dans huit pays parmi lesquels la Côte d’lvoire, la Guinée et le Togo qui a adhéré à l’initiative en 2016.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici