Réhabilitation de la route Sokode -Tchamba -Kamboli, frontière Togo Bénin : Madame le
Premier Ministre a lancé les travaux

0
103

Les travaux d’aménagement et de réhabilitation  de la route nationale No 14,  Sokodé-Tchamba-Kamboli-Frontière Bénin ont été lancés, le lundi 23 janvier 2023 à Birini-Doubouidè, dans la préfecture de Tchaoudjo. Le Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé a donné le premier coup de
pioche marquant le démarrage des travaux. La nouvelle route distante de 86 km aura des profils différents selon qu’on soit en agglomération ou en rase campagne. Cette voie sera donc aménagée en chaussée rigide avec
un revêtement en béton armé continue en du ministre des travaux publics madame ZOUREHATOU TCHA-KONDO épouse Kassah-Traoré et de plusieurs autres me,bres du gouvernement, des députés à l’assemblée nationale, des chefs traditionnels, des autorités administratives, militiares et réligieuses de la préfecture de Tchaoudjo.

C’est un projet qui est estimé à soixante huit milliards six cent cinquante un millions huit cent trente deux mille Sept cent vingt huit (68 651 832 728) francs CFA et  financé par les ressources internes et  les partenaires financiers dont l’UKEF.  Les travaux confiés à la société HITECH CONSTRUCTION AFRIKA LIMITED, ont pour   délai d’exécution  40 mois soit 3 ans et 4mois.

En effet, la route Soko-tchamba-Kabolé-frontière bénin reste un véritable couloir commercial et va booster les échanges en produits agricoles entre les populations de sokode, de Tchamba et de Kambole, puis du prolongement de Bassar; Kabou et Tindjassi. Surtout que 4 pays se partagent cette voie le Ghana, le Togo, le Benin et aussi le Nigeria.

Madame Victoire Tomega Dogbe lors de son allocution à exprimé sa plus tendre reconnaissance aux partenaires du projet et au chef de l’Etat Etat FAURE GNASSINGBÉ pour ses différents projet au service du développement des infrastructures. La Ministre chargé des travaux publics Zouréhatou Tcha-kondo a aussi mour sa part encouragé la société en charge des travaux a plus de dévouement dans l’exécution de cette tâche qui vient d’être lancée pour le délai imparti puisse être honoré et ainsi permettre aux populations de pouvoir en bénéficier.

Le Togo ambitionne d’investir plus de 1000 milliards dans les infrastructures routières sur les cinq prochaines années.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici