Colloque de CAP 2015 : Un coup dur pour Jean-Pierre Fabre et ses amis Albert Bourgi et Francis Kpatindé annoncés en fanfare introuvables dès l’entame du colloque le lundi

0
23

Faut-il en rire ou pleurer ? C’est du moins la question que tout homme ayant assisté ces dernières semaines à l’agitation au sein de CAP 2015 avec l’annonce de ses manifestations parallèles, qui avait l’air d’une défiance lancée contre le gouvernement togolais qui organise à Lomé un événement continental, la conférence de l’UA sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique, serait tenté de se poser. Et pour cause, les deux personnalités, Albert Bourgi professeur d’université et consultant, et Francis Kpatindé, journaliste et enseignant à Science Po Paris annoncées avec fanfare, n’y seront pas, du moins à l’ouverture du colloque le lundi 10 Octobre 2016. Et tout porte à croire qu’ils n’arriveront plus. Pourtant Jean- Pierre Fabre et ses amis voulaient à travers leur présence montrer en face de l’opinion nationale et internationale, combien lui et son mouvement étaient importants et soutenus par les personnalités de renom connues pour leur engagement pour la démocratie. Ce qui devrait être pour les responsables de CAP 2015 comme un trophée qu’ils brandiraient désormais à tout bout de champs pour faire croire leur importance et manipuler ceux qui peuvent l’être.

Pour l’instant si aucune information n’est filtrée sur cette absence remarquée et dont Fabre et ses amis n’arrivent pas à digérer depuis ce matin, il faut dire tout de même que ce choix de deux célèbres personnalités de ne pas assister à ce qui s’apparente à un folklore des incapables, n’est pas anodin. Vraisemblablement, Francis Kpatindé et Albert Bourgi ne voudraient pas se faire citer dans une sorte d’amateurisme dont l’objectif n’avait aucun sens, parce que visant à troubler les assises de Lomé dont la portée est mondiale, et donc vaut un milliards de fois qu’un colloque d’un regroupement de partis d’un pays, connu pour ne rien apprécier de bon, même ce qui l’arrange.

Ce qui est plus ridicule, ce sont les arguments avancés ici et là pout tenter de coller les causes de cette honte au pouvoir en place, estimant que ce serait de lui que seraient venues des manœuvres qui ont fait céder Bourgi et Kpatindé. Alors qu’on n’oublie que les deux personnalités en question sont des hommes responsables et savent prendre leur responsabilité à n’importe quel moment devant n’importe quelle situation.

Ce qui arrivent à CAP2015 est bien la preuve que le mouvement n’a aucune célébrité internationale comme tentent de clamer les responsables devant leurs militants.
En plus, beaucoup de gens dans le pays, et peu sur le plan international qui connaissent le regroupement sont las de nos jours, de continuer par soutenir des gens qui n’ont aucune vision….

Fabre et ses amis doivent comprendre qu’on ne s’amuse pas avec un Etat et encore plus, une organisation de la trame de l’Union Africaine.

Aujourd’hui, le constat est clair, le colloque a été un échec cuisant, une véritable honte pour les organisateurs. C’est une vérité que Fabre et ses amis avaleront difficilement, et t’en pi.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici