Décentralisation : le gouvernement respectera son engagement (Komi Klassou)

0
178

Le premier ministre Komi Sélom Klassou (photo) a présidé vendredi à Dapaong (620 Km de Lomé), la troisième réunion du Conseil national de suivi de la décentralisation (CNDS).

Ce cadre représentatif, est chargé de fixer les orientations et de veiller à leur cohérence avec les autres politiques sectorielles, de proposer des mesures adéquates pour améliorer le processus, de définir les mécanismes de coordination des appuis des partenaires techniques et financiers, enfin de procéder à l’évaluation de la mise en œuvre de la décentralisation.

A Dapaong, les échanges ont porté sur la délimitation du ressort territorial ainsi que le chef-lieu de commune, en tenant compte des critères géographiques, historiques, démographiques et culturels.

Komi Sélom Klassou a réitéré lors de son intervention, ‘la détermination du gouvernement à respecter les engagements dans tous les domaines’.

Il a notamment appelé à la ‘pérennisation’ de la paix pour la bonne conduite du processus.

‘La paix n’est pas l’unité dans la similitude mais l’unité dans la diversité, dans la comparaison et dans la conciliation des différences’, a déclaré le chef du gouvernement, pour qui, ‘la concrétisation de la décentralisation au Togo en dépend étroitement’.

Les chefs traditionnels présents, à cette réunion, ont loué le processus de décentralisation qui contribuera sans doute à la valorisation des compétences locales.

‘La décentralisation est une bonne chose qui va permettre à la population de comprendre et apporter sa contribution au développement du pays’, a souligné, Togbui Agokoli, roi de Notsé

‘Nous avons les sites touristiques à certains endroits que nous devons exploiter cela pour le développement des localités’, a ajouté le chef canton de Korborgou.

Les résultats des travaux devront être entérinés par des décrets en conseil de ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici