Des victimes des manifestations qui crient, le Chef de l’Etat qui entend et qui réagit

0
16

Les victimes des manifestations du 05 Octobre 2017 en voie d’être soulagés. Ils avaient annoncé porter plainte contre les organisateurs des manifestations conformément aux articles 25 et 26 de la Charte des Partis politiques. Et ils ont appelé les premières Autorités du pays à prendre leurs responsabilités. Et le Président de la République vient de réagir.

A Témédja, une ville située à l’intérieur du pays, en fin de semaine dernière, Faure Gnassingbé martèle : « Ceux et celles qui organisent des manifestations portent la lourde responsabilité des victimes que les manifestants ont faites et les dégâts quils ont causés ». Bonne nouvelle pour les familles éplorées et tous ceux qui ont subi des dommages lors des dernières manifestations de l’Opposition Togolaise.

Le Chef de lEtat togolais, en sa qualité de garant de la sécurité de l’Etat, et de la paix sociale, a décidé de rendre justice aux victimes des violences ayant émaillé les manifestations sociopolitiques de ces derniers mois au Togo.
Faure Gnassingbé se met dans la posture d’un Président qui écoute son peuple et qui est aux cotés de ceux qui ont le coeur meurtri et qui souffrent dans leurs corps. Depuis le 19 août des manifestants de l’opposition s’en prennent à tous ceux qui ne manifestent pas à leurs côtés, sans épargner les forces de l’ordre et de sécurité en faction à des postes aux domiciles des hautes personnalités. Ce qui est intrigant c’est quils avaient annoncé à travers les réseaux sociaux, qu’ils allaient saccager les domiciles des autorités. Ils ont effectivement mis leur plan en exécution. Ce sont des actes prémédités que punit sévèrement la loi.

Lorsqu’on brûle commissariat et Gendarmerie et on vole des armes et munitions, lorsqu’on tue des forces de l’ordre et qu’on les mutile, lorsqu’on empêche les paisibles citoyens de vaquer à leurs activités socioéconomiques, lorsqu’on empêche les élèves de suivre les cours sous prétexte de revendication politique, cela devient de l’anarchie quil faut stopper net !

Chaque annonce de manifestation de l’opposition provoque de la psychose chez les populations.
En sa qualité de Magistrat suprême de la République, le Chef de l’Etat veut veiller à l’application stricte de la loi. Ce n’est pas seulement une mesure punitive, c’est aussi une mesure dissuasive afin que de tels comportements barbares et sauvages ne se reproduisent à l’avenir. Des Togolais lynchés et décapités, des actes à proscrire à jamais. C’est l’intérêt d’un discours de fermeté du Chef de l’Etat pour y mettre fin.
Ouf !!! Faure Gnassingbé non habitué à taper du poing sur la table est en fin obligé de sévir. Et c’est de bonne guerre. Le Togo est une République avec des lois. Le président Ivoirien Allassane Ouattara l’avait dailleurs rappelé : « ceux qui tentent darrêter son élan, se verront appliquer désormais la rigueur de la loi ». Faure Gnassingbé a choisi de restaurer l’autorité de l’Etat, ce qui est salutaire pour le peuple.

Si à l’extérieur, les terroristes décapitent des humains. Au Togo, des efforts devront être faits pour que ces esprits n’inspirent qui que ce soit.

« Nous saurons ensemble répondre à toute menace ou action terroriste qui pourrait toucher notre nation », avance le Chef de l’Etat qui sans doute aurait un certain nombre d’informations en ce qui concerne les éléments qui guettent le Togo.

C’est la toute première fois que le Président Togolais parle du terrorisme.

Si le Président arrive à en parler, c’est qu’il détient toutes les informations y relatives. Et ceci vient confirmer les infos sorti sur le plan terroriste caché derrière les manifestations du Pnp et ses amis de l’opposition.

Au Congrès de UNIR, il ya de cela déjà quelques semaines, le Président Togolais parlait de vérité qui se saura. On dirait qu’il est donc temps pour que cette vérité se sache. Et Le chef de l’Etat passe déjà au déballage. Et peut-être qu’à lavenir, d’autres vérités plus graves seront déballées et mises sur la place publique.

Le terrorisme doit être combattu. Et les Autorités Togolaises se mobilisent depuis un moment pour mettre le Togo à l’abri, surtout après les attaques dAbidjan en Côte dIvoire , de Bamako et au Mali. Des attaques qui ont fait des victimes sérieuses. Des morts et des blessés. Ce lundi les Français ont commémoré l’attaque du 13 Novembre 2015. L’actuel Chef de lEtat Emmanuel Macron et lAncien François Hollande ont présidé la cérémonie. Une cérémonie bien émouvante. Les familles des victimes présentes, visages larmoyants.

Cette attaque meurtrière a vraiment décimé des familles. Des scènes à ne jamais souhaiter pour quelques pays que ce soit. La communauté internationale s’active pour éviter au maximum ces genres d’attaques. Que ce soit en Irak ou en Syrie, l’Etat Islamique est combattu avec la plus grande rigueur et fermeté. En Afrique, le G5 Sahel a été créé pour dissuader ces attaques.

Le Togo, étant le pilier de ce G5, le pays devra tout mettre en oeuvre pour que sécurité soit assurée sur toute l’étendue du territoire. Un des points forts qui inspirent le Président Togolais.

Olivier KOUTA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici