Eau et hygiène : Le nord du Togo transformé par un programme salvateur

0
415

Il s’agit du programme « Améliorer l’accès équitable et durable à une éducation de qualité pour tous les enfants du nord du Togo ». Il complète la liste des autres projets innovants et très actifs mis en œuvre par les dirigeants pour tirer les habitants des zones septentrionales de l’extrême pauvreté. En quelques années, l’impact sur la vie des bénéficiaires est nettement visible.

L’initiative susmentionnée dispose d’un budget qui permet d’accorder un financement de plus de 1,4 milliard de francs à l’éducation des enfants, 875,6 millions de francs à l’eau potable et hydraulique et 625 millions à la santé.

Le but de la manœuvre est d’augmenter de façon conséquente l’accès équitable à une éducation de qualité et aux opportunités d’apprentissage dans un environnement sûr, sain et protecteur pour les apprenants, en particulier les enfants les plus marginalisés dans les localités ciblées. Comme escompté, le programme (déroulé de 2019 à 2022) d’un budget global de près de 03 milliards de francs CFA enregistre des avancées.

Résultats en milieu scolaire

L’accès à l’eau potable ainsi qu’aux installations sanitaires dans les écoles, les établissements de soins de santé et dans les communautés voisines a été haussé. Au moins 9 000 enfants dont 4 662 filles sur une cible de 4 500 ont amélioré leurs conditions d’hygiène et d’assainissement, et ceci grâce à l’utilisation des latrines réalisées dans 27 écoles.

Par ailleurs, 55 comités de gestion de l’eau ont été mis en place et formés. Des capacités de construction des latrines à biogaz ont été renforcées, avec des écoles à cantine qui arrivent à utiliser le gaz de cuisine comme alternative au bois. Le programme a favorisé l’éducation inclusive, permis la rétention scolaire et augmenter les taux de réussite de fin d’année.

Un coup de main aux communautés

Le personnel soignant, les patients ainsi que les accompagnants des malades dans les centres de santé ont le bonheur de voir leurs conditions d’hygiène et d’assainissement s’optimiser grâce aux latrines réalisées dans 14 formations sanitaires.

Les chiffres officiels font état de près de 50 000 personnes qui ont accédé à l’eau potable avec la réalisation de 55 forages équipés de pompes hybrides dans les écoles et formations sanitaires. Au niveau communautaire, plus de 55 000 personnes dont 28 212 femmes utilisent des latrines améliorées sur une cible de 30 000.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici