Cour d’appel de Lomé : Démarrage de  la session d’assises de l’année

0
619

La grande salle d’audience de la Cour d’appel de Lomé, palais du Renouveau , a servi de cadre le  lundi 17 octobre 2022 à la cérémonie  d’ouverture de la session d’assises de l’année 2022.

 Cette session va connaitre  60 dossiers qui se désagrègent  en  24 infractions portant atteinte à la vie des personnes, 16 infractions d’agression sexuelles, 5 infractions d’atteinte à l’intégrité physique de la personne ou à sa dignité, 11 infractions relative au trafic international de drogue à haut risque, 10 infractions relatives aux atteintes aux biens, 4 infractions de regroupements de malfaiteurs puis 1 infraction de détournement de derniers publics.

Essolisam Blaise Poyodi, le Procureur Général de la Cour d’Appel de Lomé

« Ce nombre important de dossiers retenus pour la présente session qui s’étendra sur trois   semaines, à raison de quatre audiences par jours et au cours desquelles comparaitrons 74 accusés se justifie notamment par le souci de réduire le taux des détentions préventives. Cela a nécessité et nécessitera davantage de la part des différents auteurs impliqués dans la préparation des dossiers et du déroulement de la session elle-même, de gros efforts », indique Essolisam Blaise Poyodi, le Procureur Général de la Cour d’Appel à l’ouverture des assises.

Aux membres de la Cour et avocats généraux, il a relevé que leur délicate mission au cours de cette session est de juger en toute impartialité et avec rigueur dans le strict respect de la loi, les concitoyens qui à une étape de leur vie, se sont mis  au travers de la loi, portant ainsi atteinte à l’ordre public par des actes répréhensibles qualifiés de crimes.

Par ailleurs, il invite les  magistrats et membres du jury à faire preuve de rigueur et de responsabilité et à considérer le caractère particulier d’une cour d’assises et à ne pas la  transformer en une simple formalité où peuvent prononcées des peines sans commune mesure avec la gravité des faits.

La cour a débuté les audiences  après la cérémonie d’ouverture et  parmi les  affaires  se trouve le dossier Degbe Koffi qui  est condamné à 50 ans de réclusion criminels.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici