Révision constitutionnelle : Me Bertin Amégah-Atsyon de NDH-Togo dénonce les manipulations politiques de certains acteurs des droits humains et leaders d’opinion dont lui et son association font objet…

0
818

Dans une mise au point publiée hier 05 avril 2024, le président de Nouveaux Droits de l’Homme (NDH-Togo), Me Bertin Amégah-Atsyon, une association de la société civile œuvrant dans la défense des droits de l’homme, a dénoncé, ce qu’il appelle « acte attentatoire à sa crédibilité et à des fins de manipulations politiques ».

 La colère du président de NDH-Togo fait suite à une déclaration   dite citoyenne intitulée « inquiétudes des acteurs des droits humains et leaders d’opinion sur l’initiative de changement constitutionnel au Togo », qui a circulé sur les réseaux sociaux, il y a quelques jours,   et dont sa signature est apposée  en première position avec son nom, alors qu’il  n’a jamais été signataire.

« Le 04 avril 2024, une déclaration dite citoyenne intitulée « inquiétudes d’acteurs des droits humains et leaders d’opinion sur l’initiative de changement constitutionnel au Togo a fait le tour des réseaux sociaux. A la fin de ce communiqué, apparait en première position, l’association Nouveaux Droits de l’Homme (NDH-Togo), représentée par son président Me Bertin K. Amégah-Atsyon, et six autres défenseurs des droits de l’homme, le tout bouclé par 21 personnalités et leaders d’opinion.

L’association Nouveaux Droits de l’Homme (NDH-Togo) est indignée par cette méthode de lutte politique et tient à faire des observations suivantes sur cette déclaration dont elle n’est pas partie, ni signataire : L’association Nouveaux Droits de l’Homme(NDH-Togo) en sa qualité d’organisation de défense des Droits de l’Homme  n’a jamais appartenu à des regroupement politiques,   depuis sa création en 2009, NDH-Togo a toujours observé les principes sacro saints de neutralité, d’objectivité et d’impartialité vis-à-vis des partis politiques, car, le respect des droits de l’homme et de la dignité humaine sont notre cheval de bataille à NDH-Togo », précise  la mise au point de l’association de Me Amégah-Atsyon,   qui dit, par ailleurs,  condamner « avec la dernière  rigueur cet acte attentatoire à sa crédibilité et à des fins de manipulations politiques ».

 Ainsi, l’association NDH-Togo exige le retrait immédiat et sans délai, le nom de son président parmi les auteurs de cette déclaration.

La mise au point indique enfin que NDH-Togo se réserve le droit de donner toutes suites judiciaires qu’il appartiendra.