Jean-Pierre Fabre : ‘C’est notre droit constitutionnel de manifester’

0
17

Il s’exprimait samedi au point de chute de la marche qu’organisait la coalition des 14 partis de l’opposition à Lomé. Pour le chef de fil de l’opposition et patron de l’ANC (Opposition), Jean-Pierre Fabre, ‘manifester est un droit constitutionnel’ et ils en feront usage comme voudraient-ils.

Alors qu’un dialogue est annoncé pour le 15 février prochain , l’opposition souhaite manifester dans le pays comme stipulé dans la constitution togolaise alors qu’il a été souhaité une suspension de ces manifestations au profit du prochain dialogue.

L’opposition n’entend donc pas surseoir à son exercice professionnel et de ce qu’elle sait faire le plus : manifester, manifester.

Position visiblement partagée par certains de leurs militants rencontrés au cours de la marche. Pour eux le prochain dialogue ne sera pas si différent des autres déjà organisés et se révèle en une retrouvaille de plus.

‘Nous sommes fatigués et nous n’espérons rien de ce dialogue annoncé’, nous confiait Yvettes Kouassi.

‘C’est une prochaine retrouvaille, puff rien de concret’, ajoute M. Kodzo qui souhaite la poursuite des manifestations dans le pays jusqu’à la chute du régime en place.

Vivement que les responsables politiques s’auront prendre de la hauteur pour se retrouver et parvenir une solution consensuelle et rapide de sortie de crise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici