Libérer l’imam Alassane Mohamed Djobo pour la paix sociale, collectif d’association

0
51

Son arrestation a été à l’origine du déferlement de la violence à Sokodé (330 Km de Lomé) dans la semaine du 16 au 21 octobre. Alpha Alassane Mohamed Djobo (sur l’image), comme c’est de lui il s’agit a été interpellé par les autorités sur décision du parquet le lundi 16 octobre dernier, accusé de faire l’apologie de la violence et des propos haineux.

Le collectif des Associations Islamiques du Togo, a lors d’une conférence de presse, vendredi demandé explicitement au Chef de l’Etat d’agir dans le sens de l’apaisement, en procédant à la libération de l’imam incriminé et d’un autre arrêté quelques jours plus tard à Bafilo, à la personne d’Alpha Abdoul Wahid Babayi.

Le collectif, estime qu’on ne peut pas attribuer une formation politique à une religion, localité ou encore à une ethnie, cela irait à l’encontre des lois.

‘On ne doit pas confondre la crise togolaise au djihadisme. Un parti politique ne s’assimile pas ni à une religion ni à une localité. Pourquoi doit-on assimiler le parti de Tikpi Actadam a une religion, mais non’, a expliqué le collectif.

Par ailleurs, poursuivent les responsables du collectif, l’Etat doit assurer la sécurité aux pratiquants de la religion musulmane, d’autant plus que une mosquée a été saccagée et profanée.

Sur ce point, il appelle les autorités judiciaires et sécuritaires à faire toute la lumière, situer la responsabilité, et punir les auteurs.

‘Aujourd’hui, c’est une mosquée, mais on ne sait jamais si demain ce sera une église. Ainsi, en faisant la lumière et en sanctionnant conformément à la loi, les auteurs, on contribuerait ainsi à dissuader ainsi ceux qui seraient tentés de profiter d’une situation politique pour opposer les religions’, estime le collectif.

La crise politique qui a commencé le 19 aout dernier, semble-t-elle quitter le terrain politique pour un conflit intercommunautaire ? Il en revient à l’Etat de prendre les mesures pour que le pays n’en arrive pas à cette étape

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici