Menace de mort sur le journaliste Yves Galley: Le CONAPP « exhorte les autorités sécuritaires à ne pas sous estimer la menace »

0
27

Le journaliste, directeur de publication du bimensuel togolais « la symphonie  » a reçu des menaces de mort ces derniers temps. Des individus visiblement malintentionnés tentent de s’en prendre à lui. Yves Galley, selon les informations a reçu » le mardi 22 septembre 2020 dans l’après midi et le vendredi 25 septembre toujours dans l’après midi, deux courriers portant des messages de menace de mort ». Ces courriers « ont été déposés sous le portail d’Yves Galley, le directeur de publication du bimensuel la Symphonie à son domicile à Lomé ».

Dans un communiqué rendu public ce jour, le Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP), « prenant la mesure de la gravité de la situation, exhorte les autorités sécuritaires à ne pas sous estimer la menace, et à prendre les dispositions qui s’imposent pour assurer la sécurité du confrère visé, et à se donner tous les moyens nécessaires pour identifier les auteurs du projet criminel en préparation ».

Communiqué du Conseil National des Patrons de Presse (CONAPP)

Relatif aux menaces de mort contre le confrère Yves Galley

Deux courriers portant des messages de menace de mort ont été déposés sous le portail du directeur de publication du bimensuel La Symphonie à son domicile à Lomé respectivement le mardi 22 septembre 2020 dans l’après midi et le vendredi 25 septembre toujours dans l’après midi,

Les forces de sécurité, alertées, sont actuellement mobilisées pour faire la lumière sur ce projet lugubre visant à porter atteinte à la vie de notre confrère Yves GALLEY.

Le Conseil National des Patrons de Presse, prenant la mesure de la gravité de la situation, exhorte les autorités sécuritaires à ne pas sous estimer la menace, et à prendre les dispositions qui s’imposent pour assurer la sécurité du confrère visé, et à se donner tous les moyens nécessaires pour identifier les auteurs du projet criminel en préparation.

Le Conapp condamne avec la dernière vigueur toute forme d’intimidation et de menace orchestrée contre un journaliste et demande instamment aux auteurs d’éviter ces comportements d’un autre âge, dans la perspective de réduire à néant les efforts inlassables des autorités togolaises en vue de garantir la liberté de presse et la liberté d’opinion.

Lomé le 27 septembre 2020

Le bureau exécutif

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici