Togo : La HAPLUCIA forme les journalistes sur les enjeux de la lutte contre la corruption 

0
1501

La Haute Autorité de Prévention et de Lutte contre la Corruption et les Infractions Assimilées (HAPLUCIA) a organisé les 11 et 12 mai 2023 à Kpalimé, un atelier de renforcement des capacités à l’endroit des journalistes et communicateurs en matière de prévention et de lutte contre la coruption et les infractions assimilées.

Cette rencontre de 2 jours vise à amener les professionnels des médias à mieux cerner leurs rôle et responsabilités dans la lutte contre la corruption.

Il s’agit entre autres d’améliorer les connaissances des professionnels de médias et des organisations de presse sur les attributions, l’organisation et le fonctionnement de la HAPLUCIA, sensibiliser les professionnels de médias et les organisations de presse sur les causes et les conséquences de la corruption et des infractions assimilées ; faire prendre davantage conscience aux professionnels des médias et des organisations de presse de leurs rôle et responsabilités dans la lutte contre la corruption.

Ainsi, à l’issue de cette formation, les participants ont été édifiés sur la corruption : son ampleur et ses multiples facettes, la répression des actes de corruption, le rôle et les responsabilités des médias dans la prévention et la lutte contre la corruption, l’éthique et la déontologie du journaliste et lutte contre la corruption, le respect de la présomption d’innocence dans la lutte contre la corruption et le journalisme d’investigation et lutte contre la corruption.

 « La corruption est un mal insidieux et délétère qui n’est pas l’apanage d’une région, d’un pays, d’une culture ou d’un système juridique particulier. Lorsque rien n’est fait pour la juguler, elle prive de ressources considérables, les services publics comme la santé, la protection sociale, la justice et l’éducation, etc« , a souligné dans un premier temps Kimelabalou Aba, président de la HAPLUCIA.

Il a ajouté que la lutte contre la corruption est un combat permanent, qui nécessite la contribution de tous les acteurs, notamment ceux des médias.

Selon Kimelabalou Aba, la HAPLUCIA, sur le plan de la prévention, se doit de mobiliser les médias pour l’accompagner dans ses actions de sensibilisation, d’information, de formation et d’éducation des populations.

« Avec la contribution des médias, la Haute Autorité peut exercer certaines de ses attributions notamment la diffusion et la vulgarisation des textes relatifs à la prévention et à la lutte contre la corruption ; l’organisation des actions de communication pour un changement de comportement, notamment en établissant des partenariats avec les administrations et les organisations dont la mission est de prévenir et de lutter contre la corruption et les infractions assimilées« , a affirmé le président de la HAPLUCIA.

Il a précisé que par la dénonciation des faits présumés de corruption, les médias constituent de véritables lanceurs d’alerte pour les organes en charge de la lutte contre la corruption et la promotion de la bonne gouvernance dans notre pays.

« Vous comprenez pourquoi la HAPLUCIA veut faire des médias, des partenaires privilégiés dans la prévention et la lutte contre ce phénomène« , a t-il ajouté.

De son côté, Kassere Pierre Sabi, représentant du président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC) a émis le vœu que cette rencontre permette aux participants de faire le tour de la question relative à la prévention et à la lutte contre la corruption, afin qu’ils soient mieux armés à contribuer, à travers des articles et des émissions de bonne facture, à l’éradication de ce fléau.

La HAPLUCIA a pour mission principale d’œuvrer pour la promotion de la bonne gouvernance au Togo.

Les recommandations des participants

A l’issue de cette formation de deux jours les participantes et les participants ont formulé les recommandations suivantes :

A l’endroit du gouvernement

  1. Mettre en place une cour ou un parquet national financier pour le traitement exclusif et accéléré des affaires de corruption ;
  2. Adopter des textes pour protéger les lanceurs d’alerte et les informateurs ;
  3. Réviser la loi portant création de la HAPLUCIA en vue de lui conférer plus de pouvoirs d’investigation ;
  4. Réviser le Code de la presse et de la communication pour protéger les journalistes dans l’usage des réseaux sociaux ;
  5. Adopter un texte pour réguler les médias sociaux ;
  6. Faciliter la mise en œuvre de la loi portant accès à l’information et à la documentation ;

A l’endroit des participants

  1. Faire la restitution des connaissances acquises au cours de l’atelier de renforcement des capacités des journalistes et communicateurs dans leurs rédactions, à leurs consœurs, confrères et promoteurs ;
  2. Accompagner la HAPLUCIA dans ses actions de sensibilisation, d’information et d’éducation en matière de prévention et de lutte contre la corruption ;
  3. Exhorter les professionnels des médias à respecter les règles d’éthique et de déontologie de leur métier, la présomption d’innocence ainsi que la vie privée des personnes dans leurs productions ou contenus ;
  4. Mettre en pratique les acquis de la formation dans l’exercice de leur profession ;

A l’endroit de la HAPLUCIA

  1. Renforcer la collaboration entre la HAPLUCIA et les médias en vue de les outiller et mieux les impliquer dans la prévention et la lutte contre le fléau de la corruption, conformément aux règles d’éthique et de déontologie du journaliste ;
  2. Organiser périodiquement des sessions de renforcement des capacités des journalistes et communicateurs en matière de prévention et de lutte contre la corruption ;
  3. Encourager les professionnels des médias à renforcer les réseaux pour des échanges d’expériences en matière de prévention et de lutte contre la corruption ;
  4. Plaider auprès du Gouvernement et des partenaires au développement pour un appui technique et ou financier aux organisations de journalistes ;

Fait à Kpalimé, le 12 mai 2023

Les participants

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici