Validation de la stratégie d’indemnisation

0
23

Le Haut commissariat à la réconciliation et au renforcement de l’Unité nationale (HCRRUN), démarre mi-décembre la prise en charge médicale et psychologique des victimes des crises politique. Une mesure recommandée par les conclusions de la commission vérité justice et réconciliation (CVJR).

Les modalités pratiques de la mise en œuvre de cette étape des réparations, ont été validées vendredi à Lomé lors d’une réunion d’information avec les acteurs clés impliqués dans le processus à savoir, des représentants de la présidence de la République, de la Primature, des différents départements ministériels impliqués dans ce processus, des membres du Comité de Gestion du Fonds Spécial d’Indemnisation (CGFSI), de l’ONG AIMES-Afrique ainsi que des personnes ressources du HCRRUN.

Le rôle de chaque acteur impliqué a été défini au cours de cette assise et un plan d’intervention a été validé.

Les victimes vulnérables concernées par cette première étape d’indemnisation sont au nombre de 137 réparties sur toute l’étendue du territoire.

Ce sont les victimes portant encore des séquelles physiques ou psychologiques graves et nécessitant des soins.

Le HCRRUN va rendre public à partir de la fin de ce mois novembre 2017 la liste des victimes vulnérables concernées par cette phase.

Une prise de contact téléphonique avec ces victimes pour s’assurer de leur lieu de résidence actuel a déjà commencé en vue d’organiser leur convoiement vers Lomé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici