‘Vos frères d’armes vous pleurent’

0
15

Un capitaine de l’armée tombé sur les champs de guerre au Mali et deux militaires en fraction au domicile d’une autorité à Sokodé, lynchés et tués ont été élevés à titre posthume, le premier officier de l’ordre du mono et les deux autres, chevalier de l’ordre du mono par le président de la République.

Il s’agit de l’officier Mazamaesso Tangaou, (40 ans) mort au Mali, du sergent Aklesso Hélim (35 ans) et du caporal-chef Sizing Atcham Natchamba (26 ans), tous deux morts à Sokodé.

C’était au cours d’une cérémonie d’hommage organisée au camp Général Améyi à Kara (420 Km de Lomé).

Lors de cette rencontre, le chef d’Etat-major de l’armée Félix Abalo Kadanga a rendu un hommage mérité à ces ‘frères d’armes’ qui ont donné le sacrifice suprême.

‘Cette disparition, aussi brutale que prématurée qui vient de saper notre moral, est une occasion pour prendre conscience du rôle délicat qui est le nôtre dans la recherche de la paix et de la sécurité à l’intérieur qu’à l’extérieur de notre frontière. Ces valeurs qui ont toujours fait la particularité du Togo, doivent être à tout prix maintenues’, a-t-il dit.

Vendredi le gouvernement en conseil de ministre extraordinaire avait rendu un hommage à ces trois militaires, morts l’arme à la main.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici