‘Au-delà des bienfaits des produits chimiques, ils ont des conséquences fâcheuses sur la santé humaine et l’environnement, alerte l’ANIAC

0
22

Les responsables de l’autorité nationale pour l’interdiction des armes chimiques (ANIAC) au Togo étaient face à la presse ce mardi à Lomé, trois mois après le lancement de ses activités.

Par cette rencontre, l’ANIAC souhaite informer le grand public togolais de son existence, de ses missions et surtout de son engagement en faveur de la santé publique.

Structure nationale, elle vise à promouvoir la paix, la stabilité et la sécurité internationale, en contribuant ainsi au désarmement général, complet et au développement économique mondial.

Elle est une réponse des pouvoirs publics aux obligations de la convention sur l’interdiction des armes chimiques signée et ratifiée par le Togo avec pour mission d’assurer le gouvernement dans la conception et la mise en œuvre de la politique nationale sur l’interdiction des armes chimiques et sur leur destruction, ainsi que des produits chimiques prohibés par la convention.

p10.jpg A cet titre, elle est chargée de veiller à l’application de la convention par toute personne physique et morale se trouvant sous juridiction ou sous contrôle de l’Etat togolais, initier les mesures législatives, réglementaires et administratives en vue de l’application effective de la convention, et coordonner les actions des différents départements ministériels allant dans le sens de la mise en œuvre de la convention.

‘L’opérationnalisation de l’ANIAC marque un tournant décisif dans la mise en œuvre des obligations de la convention sur l’interdiction des armes chimiques au Togo et renforce les capacités, de l’autorité en charge des questions de la non-prolifération des produits chimiques’, a déclaré BOYODE Pakoupati, président de l’autorité.

La ratification de la convention sur l’interdiction des armes chimiques impose des obligations aux Etats

En effet, chaque Etat doit se protéger contre la menace chimique surtout, son emploi irresponsable ou à des fins malveillantes. Et le territoire togolais ne saurait se soustraire de ces risques, et ne pas penser être concerné par les produits chimiques, car il est d’urgence de prévenir le détournement des produits et des installations chimiques, comme ce fut le cas en Côte d’Ivoire dans « l’affaire Probo Koala » avec le déversement des déchets chimiques, en 2006, et son lot de dégâts sur l’environnement marin et sur la santé des populations, explique le président de l’autorité.

Ceci est encore plus urgent au regard de la situation géostratégique du Togo associée aux opportunités d’affaires qu’offre le pays surtout son port en eau profonde et la densité de son réseau industriel.

Le Togo est devenu de nos jours, une plaque tournante de transaction des produits de toutes sortes dans la sous-région ouest africaine. Nous convenons maintenant que les produits chimiques peuvent avoir des usages multiples, et que les installations chimiques classiques peuvent être détournées, poursuit le président.

Armes chimiques, que savoir ?

Selon les experts, le concept des armes chimiques pose un véritable problème de compréhension de la part du grand public. Pour d’aucuns, les armes chimiques relèvent du domaine de l’armée et pour les autres, les pays en développement, comme le Togo ne saurait être détenteur ni utilisateur des armes chimiques.
Une appréhension erronée que plusieurs personnes ont des armes chimiques. Au sens plus large, une arme chimique est tout produit chimique dont l’usage peut causer des dommages à la santé de l’homme voire entrainer la mort. C’est ainsi qu’on peut être interpellé par les potentiels utilisateurs malintentionnés des produits chimiques que sont les organisations non-étatiques.

Certains de ces produits chimiques sont employés dans la composition de préparations pharmaceutiques ou à des fins de diagnostic. Pour cela prenons en exemple

A cela s’ajoutent la saxitoxine, la ricine, les produits chimiques qui sont des précurseurs d’agents d’armes chimiques, ou, dans certains cas, peuvent être employés comme tels, mais qui se prêtent à d’autres utilisations commerciales (ingrédients entrant dans la composition de résines, ignifugeants, encres et teintures, insecticides, herbicides, lubrifiants ou matières premières de produits pharmaceutiques).

Usage des produits chimiques au Togo

Et oui, les produits chimiques sont utilisés sur le territoire togolais et ceci, dans plusieurs domaines, notamment l’agriculture, la médecine, la recherche, l’industrie, le commerce, les mines, l’alimentation, etc.

Le constat est que c’est l’homme qui est au centre de ces différentes utilisations des produits chimiques qui, au-delà de leurs bienfaits, ont également des conséquences fâcheuses sur la santé humaine et l’environnement.

Par exemple, l’agriculture utilise de grandes quantités de produits chimiques artificiels comme engrais, comme insecticides ou herbicides et comme régulateurs de la croissance des plantes. Les insecticides et les herbicides sont épandus dans l’environnement pour lutter contre les mauvaises herbes, les maladies des plantes et autres facteurs nuisibles qui impactent sur les cultures ou l’élevage, ainsi que pour lutter contre les insectes qui transmettent les maladies humaines.
Cette situation rend complexe l’usage des produits chimiques et augmente les risques sanitaires. Les mêmes effets des produits chimiques s’observent dans d’autres domaines tels que dans les produits alimentaires.

On trouve sur les places des marchés toute une multitude de produits utilisés en cosmétiques pour la dépigmentation par exemple ; dans les boissons sucrées (édulcorants, arômes, conservateurs, produits pour rehausser le gout des aliments) comme des additifs ; en boulangerie on entend dire de l’usage douteux du formol qui rehausserait le gout sucré dans le pays. Naturellement le formol est un gaz et il doit être en solution dans l’eau’, souligne le président de l’ANIAC, pour qui il revient à la population togolaise de prendre les dispositions pour interpeller l’Autorité pour toute information utile concernant les produits chimiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici