Bernadette Legzim Balouki, porte-parole du Togo à la conférence de l’OMC en Argentine

0
19

Bernadette Legzim Balouki, ministre du commerce et de la promotion du secteur privé, participe depuis dimanche à la XIe Conférence ministérielle de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) à Buenos Aires (Argentine). Un rendez-vous qui rassemble les ministres chargés du commerce, les experts et les fonctionnaires des 164 Membres de l’organisation.

Lors d’une allocution à la tribune dimanche, la ministre Legzim Balouki a remercié l’Organisation Mondiale du Commerce ainsi que tous ses partenaires pour les appuis multiformes apportés au Togo dans le cadre de son processus de développement.
Pour la ministre, le développement et la diversification des exportations dans les Pays moins avancés passent au préalable par des réformes que les gouvernements doivent opérer.

Au rang de ces réformes figurent entre autres l’amélioration continue du climat des affaires pour des investissements, l’instauration et l’opérationnalisation des guichets uniques pour réduire les délais et les coûts des opérations d’importation et d’exportation, la ratification et la mise en œuvre de l’Accord de l’OMC sur la Facilitation des Echanges, l’adoption et la mise en œuvre des normes de qualité ainsi que les mesures relatives à l’étiquetage et l’emballage des produits pour être compétitif sur les marchés…

‘Le Togo a amorcé un vaste programme de réformes ciblées touchant plusieurs secteurs. Le Guichet Unique pour le Commerce Extérieur est opérationnel depuis juillet 2014. Il facilite la dématérialisation des documents échangés et l’automatisation des procédures administratives, logistiques et douanières. De même, un Guichet unique de création d’entreprises est opérationnel pour toutes les activités de création, de dissolution ou de cessation d’activité des entreprises à coût très réduit (environ 45 dollars) et dans un délai record (24 heures)’, a déclaré la ministre.

Ainsi, pour permettre aux entreprises d’être compétitives et de diversifier leur produits sur les marchés, l’Etat et des partenaires au développement du Togo dont notamment le Cadre Intégré Renforcé ont mené des programmes de renforcement de capacités managériales de plusieurs PME/PMI et l’organisation des chaines de valeurs dans les filières d’exportation avec l’accentuation sur la transformation industrielle, les normes de qualité, les formalités relatives à l’exportation, les aspects juridiques du commerce international, ainsi que l’étiquetage et l’emballage des produits.

Les femmes et les jeunes sont des acteurs vulnérables dans divers secteurs de l’économie nationale. Aussi, une attention particulière est portée à leur endroit dans les réformes en général, dans l’inclusion sociale et la prise en compte de leurs intérêts dans le pilotage et la mise en œuvre des projets structurants touchant les communautés à la base. En cela, nous encourageons les gouvernements des PMA à poursuivre et à accélérer leurs réformes poursuit la ministre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici