Cinq chefs d’Etats exigent des sanctions pour les auteurs de violences

0
60

Les présidents nigérien Mahamadou Isoufou, ivoirien Alassane Ouattara, ghanéen Nana Akufo Ado, nigérian Muhammadu Buhari et togolais Faure Gnassingbé réunis à Niamey Mardi, ont condamné les violences constatées dans les récentes manifestations au Togo.

Dans une déclaration vidéo et partagée sur les réseaux sociaux, le président ivoirien, Alassane Ouattara, porte-parole réitère l’attachement des chefs d’Etats, pour le retour de la paix au Togo.

Le Togo est un pays auquel nous sommes très attachés parce que le président Eyadema est un des pères fondateurs de la Cédéao. Nous condamnons la violence quelque soit l’origine’, a-t-il déclaré.

Il a notamment évoqué trois pistes de solution pour un retour au calme dans le pays, notamment l’organisation pacifique des manifestations, les négociations pour conduire les réformes et des sanctions pour les auteurs de violences

‘Nous estimons qu’il faut des négociations car il y des institutions au Togo et que ces négociations doivent aboutir à la modification constitutionnelle qui a été déjà engagée’, a-t-il noté, citant la limitation du mandat et les élections à deux tours.

Les manifestations au Togo remontent au 19 aout.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici