Crise togolaise : Les Chefs d’Etat de la Cédéao esquivent l’opposition et militent pour le dialogue

0
121

A l’issue du 52e sommet de la Cédéao samedi à Abuja, l’organisation ouest-africaine a exprimé sa préoccupation face aux tensions politiques persistantes en République togolaise aux manifestations publiques organisées par des partis politiques réclamant des réformes constitutionnelles et institutionnelles.

La conférence a condamné fermement toutes les formes de violences et les débordements qui se traduisent par des pertes en vies humaine, des blesses et des dégâts matériels et se félicite des mesures d’apaisement et de décrispation adoptées par le gouvernement togolais afin de créer un environnement propice à l’ouverture du dialogue national visant à la mise en œuvre consensuelle des réformes politiques souhaitées

Dans cette dynamique, elle a félicité les initiatives déployées par la CEDEA- en particulier les efforts louables menées par leurs Excellences le Professeur Alpha Condé, Président de Guinée et Président de l’Uni9n Africaine et Nana Akufo-Addo, President du Ghana, en vue de favoriser le rapprochement des partis politiques togolais et de promouvoir le dialogue pour une issue pacifique de la crise et lancé un appel aux acteurs politiques togolais a s’engager pleinement et dans les plus brefs délais dans un dialogue inclusif dans un esprit de compromis pour parvenir à une approche partagée dans la mise en œuvre des réformes politiques, dans le respect de l’ordre constitutionnel et des institutions démocratiques.

Enfin la Conférence a réaffirmé sa disponibilité à continuer de suivre et d’accompagner le Togo et les acteurs politiques togolais dans le processus de dialogue et de réformes constitutionnelles engagé par le gouvernement togolais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici