Douane Togolaise: Les agents en formation sur le contrôle à posteriori

0
25

Les agents de l’Office togolais des recettes (OTR) participent depuis lundi à une session de formation sur le contrôle à posteriori.

L’objectif est de donner les outils nécessaires aux participants en majorité des vérificateurs d’effectuer un dédouanement fluide et rapide des marchandises.

Cette démarche permettra ainsi d’assurer un contrôle plus détaillé en aval à travers la mise en place de procédures de contrôle efficaces basées sur l’analyse du risque et sur un personnel qualifié.

Cette session de formation qui s’étend sur de deux semaines s’inscrit dans le cadre du Projet d’appui à la gouvernance fiscale (PAGFI), financé par la Banque Africaine de Développement(BAD).

Pour le commissaire des douanes, Kodzo Adedze, le Port Autonome de Lomé(PAL) a des outils modernes et doit être accompagné par la réduction des temps de passage en douanes.

Depuis quelque temps le gouvernement est en train de mettre l’accent sur la modernisation des infrastructures portuaires, sur les échanges que le Togo a avec les autres parties du monde, 90% passent pratiquement passe par le P.A.L , a indiqué le commissaire des douanes et des droits indirects de l’OTR, estimant qu’avec ces outils très modernes, l’OTR doit arrimer les procédures sur les efforts du gouvernement afin d’écourter le séjour des marchandises au cordon douanier.

Le contrôle a posteriori consiste à amener les agents des douanes à faire un contrôle de deuxième ligne, les marchandises doivent quitter rapidement les entrepôts des douanes pour favoriser le développement économique, la circulation des marchandises. Le contrôle à postériori assure que les douanes togolaises viendront vérifier que les opérateurs économiques, les entreprises aient payé ce qu’ils doivent par obligation à l’Etat sans retarder leur transaction.
Pour Michel Filion, consultant formateur c’est une démarche très louable et l’Etat togolais a vu juste.

L’OTR, réforme salutaire du gouvernement devrait mobiliser pour cette année plus de 600 milliards de f cfa.

(En image, la photo de famille des formateurs, des participants et des responsables de l’OTR )

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici